Kouceila Rek @KouceilaRekik
08/11/2019 13:13

38e vendredi du Hirak : Suivez en direct les principaux événements

Les Algériens s’apprêtent à manifester à travers le pays pour le 38e vendredi consécutif depuis le 22 février. Cette nouvelle journée de mobilisation intervient alors que les préparatifs pour la prochaine élection présidentielle du 12 décembre se poursuivent. Samedi dernier, l’Autorité indépendante d’organisation des élections (ANIE) a dévoilé la liste des candidats à la présidentielle. Ils sont cinq dont quatre ont été ministres ou Premiers ministres de l'ex président la République Abdelaziz Bouteflika.

Cette nouvelle journée de mobilisation sera également l’occasion pour les Algériens de réaffirmer leur soutien aux nombreux détenus du Hirak.

Les principaux événements du 38e vendredi

14 : 50 : Oran - Des milliers de personnes manifestent ce vendredi pour réclamer un Etat démocratique et exprimer le refus des élections du 12 décembre.

14 h 22 : Alger - Parmi les manifestants arrêtes ce matin Reghaia, deux ont été libérés alors que le troisième sera présenté dimanche à la justice (CNLD).

14 h 10 : Béjaia - Marée humaine pour le 38e vendredi. Les manifestants disent non aux élections et réclament un changement radical du système.

13 h 40 : Alger - Les manifestants disent « Non » aux élections présidentielles. « had laam makanch lvote », « « ulach le vote ulach » scande la foule.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

13 h 20 :Tizi Ouzou - Malgré la pluie et le froid, des milliers de personnes manifestent ce vendredi pour réclamer un Etat démocratique et exprimer le refus des élections du 12 décembre.

12 h 30 Alger - Malgré la pluie, les premiers manifestants défilent dans les rues d'Alger en attendant la fin de la prière hebdomadaire et l’arrivée d’autres manifestants.

12 h 10 Alger - Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a annoncé dans un communiqué l'arrestation de trois manifestant pour détention du drapeau amazigh. « Loudahi Mohand Arezki (Moh Charles), Loudahi Djilali et Loudahi Hichem ont été interpellés par la gendarmerie nationale au niveau de Reghaia pour port du drapeau amazigh », écrit le CNLD.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus