Aigle Azur : Le nombre effarant de passagers bloqués en Algérie

09/09/2019 12:25

La grave crise que connaît la compagnie aérienne française Aigle Azur n'a pas encore trouvé de solution pour ses milliers de passagers encore bloqués dans plusieurs pays. 13 000 passagers sont encore bloqués, dont 11 000 en Algérie, selon le secrétaire d'État français aux transports Jean-Baptiste Djebbari, qui a répondu aux questions du quotidien français Le Point.

Selon la même source, 6 000 passagers ont tout de même atteint leurs destinations. « Sur les 19 000 passagers qui se sont retrouvés en difficulté au plus fort de la crise cette semaine, il en reste encore 13 000, dont 11 000 sur des vols avec l’Algérie, 600 avec le Mali, puis le Portugal, la Russie, le Liban, et quelques dizaines de personnes avec le Brésil, l’Ukraine et le Sénégal », a détaillé Jean-Baptiste Djebbari.

Les autorités françaises ont activé un plan d'aide international pour prendre en charge les passagers bloqués dans les aéroports des quatre continents. Cela en coordination avec les compagnies françaises, à l'instar d'Air France, le groupe Air Caraïbe, XL Airways et Corsair. Le responsable français précise que « Air France, notamment, a apporté un soutien important, avec par exemple un avion supplémentaire d’une centaine de places sur le Paris-Bamako. Et le double pour l’Algérie ».

Vers un règlement de la crise d'Aigle Azur

Il faut dire que même la compagnie nationale Air Algérie a participé grandement à cet effort international. En effet, Air Algérie a pris en charge jeudi un vol d'Aigle Azur, Alger-Marseille. Elle avait proposé de reprendre deux autres vols Alger-Paris programmés pour vendredi dernier. La compagnie nationale algérienne a « les moyens de récupérer les parts de marché d’Aigle Azur et de prendre en charge les vols annulés, aller et retour », avait affirmé un porte-parole d'Air Algérie.

Par ailleurs, le membre du gouvernement français a exprimé son optimisme quant à un règlement de cette crise née de la liquidation judiciaire d'Aigle Azur. « Le plus dur de la crise sera terminé avant la fin de cette semaine. Au moins la moitié des passagers auront alors été rapatriés », a-t-il estimé. Il a également annoncé que plusieurs compagnies s'intéressent au rachat d'Aigle Azur, mais il considère qu'il faut un repreneur sérieux, car le marché de la compagnie est solide.

Lire aussi : Aigle Azur annule tous ses vols à partir de ce vendredi soir

Laisser un commentaire

Voir les commentaires