Shérazade
11/11/2019 13:14

Air Algérie : Deux vols atterrissent en catastrophe

Deux vols d’Air Algérie en provenance d’Espagne et reliant Barcelone à Alger, ont dû atterrir en catastrophe à cause des conditions météorologiques qui étaient très mauvaises hier, dimanche 10 novembre. Les passagers du vol AH2013 d'Air Algérie, ont vécu un calvaire et ceux du vol AH2015 ont dû faire un atterrissage forcé dans une autre ville.

Le calvaire des passagers du vol Air Algérie (AH2013)

Ainsi,  les passagers du vol AH2013 d'Air Algérie ont vécu une grande frayeur. Pendant les 3 dernières minutes de ce vol, une baisse de pression de l’air dans la cabine de pilotage a failli mettre en péril l’équipage et ses passagers. Le pilote d'Air Algérie, s’est vu contraint d’effectuer une descente rapide au-dessus de la mer pendant une dizaine de minutes.

Selon le témoignage d’un passager à nos confrères de Maghreb Émergent, « l’avion descendait à une vitesse extrême, juste au-dessus de la mer ». Cependant, « il n’y aurait pas eu un mouvement de panique, les passagers d'air Algérie étaient restés relativement calmes ». Le pilote a ensuite, déclenché une manœuvre assez ambiguë, qui permettait d’assurer la pressurisation de la cabine afin d’éviter les risques physiologiques liés à la baisse de la pression atmosphérique.

Enfin, le pilote a immédiatement procédé à un atterrissage d'urgence. L’appareil aurait frôlé plusieurs obstacles au moment de l’atterrissage forcé, mais il n’y a eu aucun blessé, seulement des malaises.

Le vol Air Algérie (AH2015) Forcé d’atterrir à Oran

Quelques heures après, un second vol en provenance d’Espagne, le vol AH2015 a subi le même sort. Les 45 minutes de vol étaient assez sereines mais au moment de l’atterrissage, le calvaire a commencé. S’étant retrouvé au cœur de la perturbation, l’avion s’est vu secoué violemment et déstabilisé par des orages. Le pilote a tenté de se poser mais en vain.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

L’avion a donc repris de l’altitude pour sortir de cette agitation. Il a ensuite passé, environ 30 minutes à tourner au-dessus de la capitale dans l’attente des directives de la tour de contrôle. Les passagers de ce vol n’ont pas réussi à garder leur came. Au bout d’une demi-heure, le pilote a décidé de faire demi-tour et d’aller se poser sur l’aérodrome d’Oran.

Paniquée et très effrayée, la moitié des passagers décident de quitter l’avion. L’équipage les informe alors que ceux qui veulent débarquer n’auront pas leurs bagages. Ils devraient alors les récupérer depuis l’aéroport d’Alger. Le vol d'Air Algérie a passé une heure sur le sol à attendre le feu vert de l’aéroport d’Alger. À 23 h 00, le pilote a décidé de repartir à Alger. Après 25 minutes de vol, le pilote a entamé sa descente au cœur de cette perturbation, mais il réussit un atterrissage forcé à 23 h 40.  Soulagés, les passagers restants ont applaudi le pilote et salué son exemplarité.

Lire aussi : Prix des billets d'avion : Le PDG d'Air Algérie s'exprime

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus