Mokrane Aït Larbi soutient Ali Ghediri

Algérie : Appel à la dissolution des partis de l'Alliance présidentielle

Algérie - L'avocat et défenseur des droits de l’Homme Mokrane Ait Larbi s’est exprimé hier, samedi 31 août, sur la situation politique que traverse le pays. L’avocat est revenu sur le parcours du mouvement de protestation et a analysé les positions de la classe politique dans une longue contribution rendue publique sur sa page Facebook.

Mokrane Ait Larbi a notamment demandé la dissolution des partis de l’Alliance présidentielle, qu’il considère comme une partie du problème et des blocages que traverse l'Algérie. L'avocat rappelle que ces partis pro-pouvoir « ont soutenu le système des gangs et sont allés jusqu’au dépôt du dossier d’Abdelaziz Bouteflika auprès du Conseil constitutionnel en son absence et la falsification de documents ». Il signale qu’après la démission du président et le « report des élections », ces partis veulent imposer des solutions à une crise à laquelle ils ont grandement contribué.

Maître Ait Larbi ajoute que « sans les dirigeants de ces partis et d’autres facteurs, la présidence à vie n’aurait pas eu lieu et les affaires de l’État n’auraient pas été gérées par le gang ». L’avocat estime que « les poursuites judiciaires engagées par la justice contre les dirigeants de ces partis prouvent leur rôle dans la généralisation de la corruption (avec le respect de la présomption d’innocence) ».

Les responsables de la crise ne peuvent en être la solution

Pour toutes ces raisons, Mokrane Ait Larbi a réitéré son appel à « la dissolution de toutes les organisations de masse, considérées comme les restes de l’ex-parti unique ». Il dit se joindre ainsi aux revendications populaires qui « appellent explicitement à la dissolution de ces partis qui font partie de la crise et non de la solution ».

L’avocat conclut par étaler son optimisme quant aux résultats de cette révolution, tout en affirmant que « le plus grand acquis de cette révolution est son pacifisme, et à laquelle aucune force ne peut résister sans être qualifiée de contre-révolution ».

Lire aussi : Détenus d’opinion : Mokrane Ait Larbi porte plainte contre Benbraham pour ses déclarations

Un commentaire

  1. Ping : Algérie : Appel à la dissolution des partis de l’Alliance présidentielle - Africa Top Media

Laisser un commentaire