Montage photo : Mokrane Aït-Larbi et Fatima Zohra Benbraham

Détenus d'opinion : Mokrane Ait Larbi porte plainte contre Benbraham pour ses déclarations

Algérie - L'avocat et défenseur des droits de l'Homme Mokrane Ait Larbi a déposé plainte contre Me Fatima Zohra Benbraham, ce jeudi 15 août. Me Ait Larbi l'a annoncé dans un communiqué où il explique que cette plainte a été déposés suite aux déclarations de l’avocate sur les détenus d’opinion.

Mokrane Ait Larbi affirme dans le communiqué qu’« une plainte a été déposée le 14 août 2019 au bureau du bâtonnier d’Alger à la demande de prisonniers d’opinion contre Maître Benbraham Fatma Zohra suite à ses déclarations à un quotidien national ».

Ainsi, l’avocat et défenseur des droits de l’Homme a réagi aux déclarations de Me Benbraham qui a notamment affirmé qu’« il n’existe actuellement pas de détenus d’opinion dans les prisons, qu’ils soient journalistes ou hommes politiques […] après avoir pris connaissance du dossier […] que le concerné mérite plus que la prison au vu des lourdes accusations qui pèsent sur lui, considérant que la majorité des personnes arrêtées lors des marches sont impliquées dans diverses affaires, dont le vol, l’agression, l’usage de violence contre les femmes et le harcèlement ».

Le Collectif des avocats pour le changement et la dignité condamne les propos de Benbraham

Ces déclarations ont fait réagir les activistes politiques et les confrères de l’avocate. Ils ont été nombreux à condamner ce qu’ils considèrent comme une dérive dangereuse venant d’une personne censée connaître la loi.

Il faut aussi signaler que ces déclarations ont été faites lorsque l’avocate a intégré le panel chargé de dialogue national. Pour le Collectif des avocats pour le changement et la dignité, ces propos « contredisent les déclarations faites par le président de l’instance de médiation et de dialogue ».

Le Collectif s’est interrogé sur les objectifs de tels propos « diffamatoires ». Le Collectif estime que l'avocate, n’ayant même pas daigné regarder les dossiers de ces prévenus arrêtés les 21, 28 et 30 juin, « n’a aucun droit de proférer une appréciation aussi calomnieuse et diffamatoire sur leur cas ».

Le collectif a dénoncé « énergiquement » de « graves accusations » qui trahissent « le mépris et la haine qu’elle a vis-à-vis de la révolution populaire pacifique ».

Lire aussi : Algérie : Zohra Drif demande à Gaïd Salah de libérer les détenus d’opinion

3 commentaires

  1. Ping : Détenus d’opinion : Mokrane Ait Larbi porte plainte contre Benbraham pour ses déclarations - Africa Top Media
  2. Ping : Détenus du drapeau amazigh : Samira Messouci obligée de mettre le hijab
  3. Ping : Algérie : Vers la libération de plusieurs détenus d'opinion

Laisser un commentaire