Shérazade
21/11/2019 14:41

Algérie : Abdelmadjid Tebboune critique les opposants à la présidentielle

Le candidat à l'élection présidentielle du 12 décembre 2019 Abdelmadjid Tebboune a affirmé à l’agence de presse allemande Deutsche Presse-Agentur GmbH (dpa), que la majorité du peuple est favorable au vote. Selon l'ex-Premier ministre, les Algériens estiment que le scrutin est l’unique solution capable de sortir l’Algérie d’une telle crise politique, accusant ceux qui sont conte la tenue de cette échéance.

D’après les propos de Tebboune, « certains médias essaient de déformer la réalité et de faire croire que le peuple serait contre la tenue du scrutin. Cela pour porter atteinte à la crédibilité et à la réputation de ceux qui font un effort pour organiser un scrutin libre et transparent », accuse-t-il.

Les opposants au vote sont minoritaires

L'ex-Premier ministre a expliqué à la presse allemande que ces millions de personnes qui sont sorties pour manifester contre le cinquième mandat de Abdelaziz Bouteflika et ont appelé à un changement sont désormais satisfaits. Leurs revendications ont été prises en charge, estime-t-il. De ce large mouvement de contestation du 22 février, il ne reste que quelques milliers de personnes qui continuent à manifester contre l’institution militaire et la tenue des élections présidentielles. Ces personnes ne sont pas majoritaires, ils ne représentent donc pas le peuple algérien.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Abdelmadjid Tebboune a estimé qu'il y aurait des centaines de marches organisées quotidiennement à travers le pays pour confirmer ce rendez-vous électoral du 12 décembre.  Enfin, l'ex-ministre a affirmé à l’agence dpa que les citoyens sont conscients que le vote est un outil qui garantit la stabilité du pays. « Les Algériens ont enclenché un processus de changement dans un climat de stabilité et de paix. Ils n’aimeraient pas que cela vire au chaos », a conclu le candidat.

À lire aussi : Un homme d'affaires proche de Tebboune en prison

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

  • Tous des schizophrènes ces dirigeants séniles ! On dirait qu’ils ne vivent pas dans le même pays que le peuple Algérien. En plus, ils prennent la presse étrangère pour des débiles et des tarés qui ne savent pas ce qui se déroule en Algérie. Le peuple Algérien sort par millions depuis neuf mois pour demander le départ de ce pouvoir et les schizophrènes du pouvoir voient cela comme un soutien pour eux! Heureusement, qu’ils y a la biologie et ils sont tous vieux ces dirigeants et ils vont pas tarder à mourir et bon débarras !

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus