Shérazade
18/08/2019 15:25

Algérie : Vers l'enseignement de l'anglais dès la troisième année primaire

Algérie - L'anglais sera enseigné dès la troisième année scolaire. En effet, un haut responsable au sein du ministère de l’Éducation nationale a révélé à El-Bilad que le ministre Abdelhakim Belabed aurait chargé une commission nationale de préparer des manuels scolaires pour entamer l’enseignement de la langue anglaise dès le cycle primaire.

D’après le média arabophone El-Bilad, le Conseil national des programmes scolaires, qui comprend des enseignants, des inspecteurs, des directeurs, des pédagogues et des psychologues, aurait été chargé d’élaborer un programme scolaire pour l’enseignement de l’anglais. Une nouvelle matière que le ministre envisagerait d’introduire en cycle primaire, et cela dès la troisième année.

Cependant, avant d’entreprendre la moindre décision, le ministre de l’Éducation doit soumettre son projet au gouvernement afin qu’il soit discuté lors d’un conseil des ministres.

L'anglais fera son entrée au primaire

Le média algérien a également évoqué plusieurs mesures qui faciliteront l’apprentissage de cette nouvelle langue dès le jeune âge. La commission chargée d’élaborer ce programme devra choisir les bons textes et exercices, mais surtout les bonnes illustrations et couleurs afin de faire aimer cette langue aux élèves et garantir un bon équilibre pédagogique.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Par ailleurs, le ministre de l’Éducation a dernièrement fait savoir que son secteur prévoyait l’utilisation de l'anglais dans les examens et les concours. Ainsi, cette initiative n’est qu’une suite logique à la volonté du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ayant été le premier à prôner le remplacement du français par l’anglais, et l’instauration de la langue anglaise comme étant la première langue étrangère enseignée dans le système éducatif algérien.

Des centaines d'erreurs dans les manuels scolaires de la deuxième génération

La commission d’évaluation et de validation des manuels scolaires de la deuxième génération a révélé que plusieurs erreurs ont été enregistrées. En tout, 284 erreurs ont été signalées par cette commission. Ainsi, certains directeurs et syndicalistes se demandent s'il n’est pas plus urgent de corriger les erreurs faites dans les manuels scolaires.

Plus encore, certains spécialistes et pédagogues de l’éducation appellent à revoir tout le système éducatif algérien afin de pouvoir y intégrer une nouvelle matière. Selon ces spécialistes, le ministère ne peut pas juste « ajouter » une nouvelle langue sans prendre en considération tout le programme, les matières, les horaires, et surtout la continuité et la cohérence des cours.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus