Algérie : Augmentation des pensions des moudjahidine malgré la crise économique

Photo de Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine
Tayeb Zitouni, ministre des moudjahidine.

Le gouvernement a décidé de revoir à la hausse la pension des moudjahidine, malgré la crise financière qui touche l’Algérie. Cette décision a été annoncée par les directions des Moudjahidine situées dans chaque wilaya du pays.

Ainsi, les moudjahidine concernés, dont le handicap varie entre 10 et 90 %, ont été invités à se rapprocher de leurs directions afin que leurs dossiers soient réexaminés et qu’une hausse soit calculée.

Cette instruction ministérielle qui remonte au 30 janvier dernier s’adresse aux directions des wilayas en vue de revoir le niveau de handicap dont les anciens combattants souffrent. Après mise à jour des dossiers et une visite médicale, la direction organise une dernière étape qui consiste à recalculer les pensions des moudjahidine, d’après une grille envoyée par le ministère de Tayeb Zitouni.

Rappelons que le ministre des Moudjahidine avait refusé de rouvrir le dossier de reconnaissance du statut de moudjahid. Pour lui, ces cas peuvent être réglés à travers l’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM). Le ministre avait affirmé qu’il « est inconcevable que 56 ans après l’indépendance, le dossier de reconnaissance demeure ouvert ».

Selon Tayeb Zitouni, l’État algérien a pris suffisamment de temps pour recenser tous les moudjahidine et les chouhadas algériens et il ne serait pas logique de continuer à le faire 56 ans après l’indépendance.