Pica Ouazi
14/08/2019 19:11

Algérie : Benghebrit serait impliquée dans 22 affaires, selon Ali Benzina

Algérie - Le président de l’Organisation nationale des parents d’élèves a annoncé qu’il détient des preuves sur l’implication de l’ancienne ministre de l’éducation nationale Nouria Benghebrit dans les 22 affaires pour lesquelles son organisation a porté plainte devant la justice. Ali Benzina s’est exprimé au forum organisé par le journal arabophone Echorouk aujourd’hui 14 août.

Le président de l’Organisation nationale des parents d’élèves s’est dit prêt à collaborer avec la justice pour inculper Nouria Benghebrit. Il a notamment insisté sur ce qu’il appelle « complot contre l’identité et valeurs nationales » que la ministre aurait mis au point, selon l’invité du forum d'Echourouk .

Ali Benzina a aussi accusé l’ancienne ministre de marginaliser les cadres du ministère au profil de seulement 4 personnes qui ont eu toutes les prérogatives. Il a ajouté que depuis la campagne engagé contre la corruption, son organisation attend que l’ancienne ministre soit convoquée par la justice pour avoir « occidentalisée l’école algérienne » ainsi que « toute la société ». Benzina a souligné qu’en tant qu’association agrée, son organisation a porté plainte afin que la justice instruise l’affaire de Benghebrit, qui a « commis des crimes contre l’école publique », selon lui.

Le président de l’Organisation nationale des parents d’élèves rappelle que son organisation a déjà porté plainte contre Benghabrit en 2016 lors de la publication de nouveaux manuels pour l’école algérienne. Il a accusé la ministre à l’époque d’avoir fait appel a des experts français pour la réalisation du programme scolaire.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Ali Benzina a conclu en lançant des louanges au ministre de l’Éducation actuel, qu’il considère comme le meilleur ministre de l’éducation depuis 1990.

Plainte contre Benghabrit sur fond de conflit idéologique

Il faut souligner que l’organisation présidée par Ali Benzina s’est toujours positionné contre la stratégie de l’ancienne ministre de l’éducation nationale, surtout quand il s’agissait d’ouverture sur d’autres langues et la soustraction de l’École à l’idéologie islamo-conservatrice.

Des attaques de toute nature ont eu lieu contre l’ancienne ministre de l’Éducation, accusée par les islamistes d’œuvrer à « la destruction de l’identité nationale ». La ministre Nouria Benghabrit a été la cible de campagnes de dénigrement de la part des islamo-conservateurs pendant toute la période de son exercice. Elle reste l’ennemi de ce courant de pensée.

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus