Algérie : Bouteflika n’est pas obligé de déposer personnellement sa candidature

Photo de Abdelaziz Bouteflika, sur une chaise roulante.
Abdelaziz Bouteflika

Alors que le président Abdelaziz Bouteflika se trouve toujours à Genève, selon la presse suisse, et que le délai pour le dépôt des dossiers de candidature à l’élection présidentielle du 18 avril prochain s’achève ce dimanche 3 mars à minuit, l’agence Algérie Presse Service (APS) révèle que les candidats peuvent déposer leur dossier de candidature sans présenter en personne.

En effet, la disposition de l’article 139 de la loi organique no 16-10 du 25 août 2016 relative au régime électoral stipule que « la déclaration de candidature à la Présidence de la République résulte du dépôt d’une demande d’enregistrement auprès du Conseil constitutionnel contre remise d’un récépissé ».

Cette loi ne spécifie donc pas qui doit déposer le dossier de déclaration de candidature.
Abdelaziz Bouteflika pourrait mandater une autre personne afin de remettre son dossier au niveau du Conseil constitutionnel.

La presse suisse a d’ailleurs affirmé que jusqu’à 11 heures ce dimanche, « aucun signe n’indique que le patient – Abdelaziz Bouteflika, le président de l’Algérie – s’apprête à sortir, ou à être transféré ». Ce qui confirmerait encore plus l’hypothèse susmentionnée.

Pour rappel, le candidat à un cinquième mandat est hospitalisé aux hôpitaux universitaires de Genève (HUG) depuis une semaine.

Soulignons que six candidats à la présidentielle du 18 avril prochain ont déposé leurs dossiers de candidature auprès du Conseil constitutionnel. Il s’agit de : Ali Zeghdoud, Abdelhakim Hamadi, Abdelaziz Belaid, Adoul Mahfoudh, Abdelkader Bengrina ainsi que Ali Ghediri.

Lire également : Rumeurs sur le décès de Saïd Bouteflika et l’annulation du cinquième mandat