Algérie : Les grands projets gelés à cause de la crise financière

28/10/2019 12:35

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales a reconnu, dimanche 27 octobre devant les membres de la Commission des finances et du budget à l'APN, que la situation financière du pays est très difficile. Il révèle que la chute des prix du pétrole et la consommation d’une grande partie des réserves de change ont poussé le gouvernement à geler les grands projets partout en Algérie.

Salah Eddine Dahmoune explique que, hormis les projets liés à l'éclairage public et assainissement, les grands projets sont et continueront à être gelés.

De son côté, le membre de la Commission des finances El-Houari Tigharsi a révélé que Salah Eddine Dahmoune a reconnu, lors de cette rencontre, les difficultés financières de l'Algérie et l’impossibilité de répondre aux besoins des APC en 2020. Il ajoute que tous les projets qui concernent les infrastructures de base seront gelés durant l’année prochaine.

Crise financière en Algérie : Aucune mesure concrète

Le député affirme que cette rencontre n’a pas débouché sur des mesures concrètes, vu la situation financière difficile que traverse l'Algérie et les mesures d’austérités qui ont découlé. Il ajoute que les APC ont consommé toutes les enveloppes destinées au logement et aux infrastructures de base et qu'aucune enveloppe supplémentaire ne sera débloquée pour la poursuite des projets lancés.

Le ministre de l'Intérieur a aussi expliqué que les nouvelles taxes sur les ordures ménagères, la fortune et que les professions libérales seront versées en partie aux collectivités locales afin de leur permettre de fonctionner normalement. Il signale aussi que les entreprises locales sont appelées à contribuer au développement local à travers des partenariats avec les APC pour améliorer le service public.

Lire aussi : Vers une crise économique aiguë en Algérie

Laisser un commentaire