Algérie : La France réagit à la mort de Kamel-Eddine Fekhar

29/05/2019 17:01

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a réagi, ce mercredi 29 mai dans un point de presse, au décès du militant des droits de l’Homme Kamel-Eddine Fekhar survenu hier mardi 28 mai affirmant la « préoccupation » de la France vis-à-vis de cette mort tragique.

« La France a appris avec préoccupation le décès le 28 mai 2019 de M. Kamal-Eddine Fekhar, défenseur algérien des droits de l’Homme, suite à une grève de la faim. Il était emprisonné depuis le 31 mars dernier », a indiqué le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, ajoutant :

« La France exprime ses condoléances à sa famille et réitère son attachement à la liberté d’expression partout dans le monde ».

La France est ainsi le premier pays étranger à réagir au décès de l'activiste et militant des droits de l'Homme.

Rappelons que Kamel-Eddine Fekhar est décédé, hier mardi 28 mai 2019, à l’hôpital Frantz Fanon de Blida. L’activiste état détenu depuis le 31 mars dernier et avait été admis aux urgences dans la matinée du 27 mai après que son état de santé se soit aggravé.

Le décès de M. Fekhar a suscité une vague d’indignation en Algérie. En plus de l'avocat et défenseur des droits de l’Homme Salah Dabouz qui a accusé le pouvoir algérien d’avoir exécuté Kamel-Eddine Fekhar, les différentes personnalités politiques algériennes ont toutes été unanimes à dénoncer l’arbitraire subit par le défunt avant sa mort.

Lire aussi : Kamel-Eddine Fekhar gagne sa dernière bataille, il sera inhumé à Alger

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus