Algérie : un médecin agressé par son chef de service au CAC de Batna (VIDÉO)

Le docteur Ali Benchenine, jeune assistant en anesthésie-réanimation du centre anti-cancer (CAC) de Batna, a été violemment battu par des collègues et par le chef de service de cet établissement.

Ce scandale a eu lieu la semaine passée au centre anti-cancer de Batna, au moment même où le jeune docteur s’apprêtait à réanimer un jeune cancéreux de 7 ans. Malgré les multiples coups et blessures que le docteur Benchenine a subis, il a pu accomplir son devoir en ranimant son patient.

« Ce chef de service du CAC se croit au-dessus de tout, et dicte sa loi au personnel, pendant que les malades souffrent le martyre », dénonce un collègue du médecin.

Une vidéo, qui circule sur les réseaux sociaux, montre la victime, désespérée et en pleurs. Il y affirme « avoir adressé plusieurs rapports au Wali, au ministère de la Santé et même au Premier ministre, mais [sans que] personne n’ait réagi ». Il dénonce la négligence du chef de service, négligence qui aurait, selon lui, causé le décès de plusieurs malades.

D’autres médecins de cet établissement ont, quant à eux, réagi et montré leur solidarité à leur collègue en tenant un sit-in au pied du CAC de Batna, le 14 janvier.

Selon des sources concordantes, le wali de Batna, Siouda Abdelkhalek, aurait le dossier en main et promettrait de sévir. Mais pour le moment, aucune autorité n’a officiellement réagi à la situation et on ignore si les accusés exercent toujours au centre anti-cancer de Batna.

Pour sa part, le docteur Ali Benchenine se dit près a servir son pays, mais que la situation l’a poussé à entamer des démarches pour aller exercer en France, comme le font des milliers d’autres médecins algériens.