Tamazight, le Français et l’anglais supprimés du BAC ?

Photo archives : Nouria Benghabrit, ministre de l'éducation nationale
Photo archives : Nouria Benghabrit, ministre de l'éducation nationale

Nouria Benghabrit revient au devant de la scène médiatique, mais pas sous les attaques virulentes des médias connus pour leur hostilité envers la ministre controversée de l’éducation. Cette fois-ci, c’est le camp progressiste qui dénonce des réformes idéologiques sous le dictât des islamo-conservateurs.

Nouria Benghabrit a t-elle cédé sous la pression des islamistes ? C’est ce qu’affirment des responsables syndicaux, conviés à la présentation de la synthèse du projet de la réforme du baccalauréat, cité par le quotidien francophone El Watan. En effet, les examens de langues étrangères, le français et l’Anglais, seront supprimés lors des prochaines sessions du baccaleauréat algérien pour les branches scientifiques.

Tamazight, pourtant langue nationale et officielle payera également les frais d’une telle décision. L’éducation islamique et l’Arabe seront, quant à eux, préservés, selon les mêmes sources.

La ministre de l’éducation nationale, Nouria Benghabrit défendue bec et angles par le camp laïc en Algérie, face aux attaques et compagnies de dénigrement des islamo-conservateurs, semble céder à la pression de ces derniers, en excluant l’arabe et l’éducation islamique des mesures d’allègement du programme du Baccalauréat en Algérie.

«Si l’idéologie islamo-conservatrice arrive à imposer son dictât sur le secteur de l’éducation, plusieurs questions se posent sur les objectives des réformes entreprises. Une réorientation idéologique de l’école algérienne ou une réparation d’un système éducatif défaillant ?» nous a confié un cadre de l’éducation nationale ayant préféré gardé son anonymat.

Observ’Algérie reviendra sur le sujet à l’issu d’une enquête menée pour connaitre les dessous de l’affaire.

Lire également: Suppression d’une Sourate Coranique: Nouria Benghabrit s’exprime