Air Algérie : le voyageur agressif serait un transsexuel victime de sexisme

Photo : Aéroport Aix-en-Provence

Le voyageur qui avait agressé deux hôtesses d’AviaPartner, la semaine passée à l’aéroport de Marseille, causant l’annulation de plusieurs vols d’Air Algérie, a plaidé devant le juge être victime de sexisme parce qu’il est transsexuel, rapporte le quotidien régional La Provence.

En comparution immédiate, le 4 février devant le tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence à la suite d’un incident à l’aéroport de Marseille-Provence, le voyageur agressif, âgé de 50 ans, a révélé sa version des faits. Il affirme être victime de sexisme et avoir été moqué par les hôtesses d’accueil chargées de le contrôler au comptoir d’embarquement d’Air Algérie. Sur son passeport, il est indiqué qu’il s’agit d’un homme alors que sa photo révèle le visage d’une femme. L’agent lui demande : « Où est la dame ? », le passager lui explique qu’il est transsexuel, mais le ton monte et l’une des employées lui aurait manqué de respect, ce qu’il n’a pas toléré.

« Quand elle m’a dit : « vous êtes pas madame, vous êtes monsieur » (sic), j’ai vu noir, je me suis senti mal, j’ai ressenti de la discrimination, et ensuite, elles m’ont dit de jeter les affaires en trop si je ne voulais pas payer », a-t-il expliqué au président de la cour.

Le tribunal d’Aix-en-Provence a condamné le prévenu à 12 mois de prison avec sursis, et deux ans de mise à l’épreuve. Quant à la société AviaPartner, elle a été déboutée de ses demandes de dommages et intérêts.

Lire également : Air Algérie : des passagers ivres et agressifs à bord d’un avion