Algérie: 8 gendarmes impliqués dans la mort d’un jeune homme

Gendarmerie Nationale Algérie
Gendarmerie Nationale Algérie

Atteint par plusieurs balles réelles tirées par des gendarmes, Hamid Abdelhamid, âgé de 30 ans, a perdu la vie à bord de son véhicule la nuit de vendredi, 14 décembre. Il aurait refusé de s’arrêter dans un barrage de la gendarmerie nationale au carrefour reliant Taksebt à la route nationale numéro 16 dans la wilaya de Oued Souf à 512 km au sud-est de la capitale Alger.

La famille de la victime réclame une enquête sur la mort du jeune trentenaire. Elle a menacé de recourir à la rue et organiser une manifestation populaire dans le cas contraire, lors d’une rencontre avec les autorités militaires de la wilaya de Oued Souf.

Selon des sources locales contactées par ObservAlgérie, la famille de la victime, a reçu des garantis de la part du commandant du groupement de la Gendarmerie Nationale de la wilaya d’El-Oued, pour une enquête sérieuse et des peines exemplaires en cas de dépassements ou abus.

Ils seraient selon les mêmes sources, huit gendarmes impliqués dans la mort de la victime lors de la course poursuite ayant suivi le présumé refus du trentenaire de s’arrêter au barrage de la gendarmerie.

Poursuivi par les gendarmes jusqu’à la cité «El Asnam» après avoir foncé sur le barrage du carrefour reliant Taksebt à la route nationale N°16. La victime aurait refusé une nouvelle fois d’obtempérer à une sommation de descendre de son véhicule. Les gendarmes ont tiré à balles réelles sur le chauffeur trentenaire qui a perdu la vie à bord de sa voiture de marque Hyundai.

Une enquête a été diligentée par la hiérarchie des gendarmes et une autorisation d’enterrement de la dépouille a été accordée à la famille après avoir accompli l’autopsie par la police scientifique.

+D’Infos