Algérie: Un espion israélien condamné à mort

Il a été inculpé dans une affaire d’espionnage au profit d’Israël en Algérie. La cour pénale de Gherdaia a prononcé, hier lundi 23 avril, la peine capitale contre un individu de nationalité libérienne d’origine libanaise séjournant sur le territoire algérien clandestinement. 

La cour pénale de Gherdaia a confirmé le 23 avril, le verdict de la cour criminelle de Gherdaia prononcé le 14 janvier 2018. Le ressortissant libérien d’origine libanaise a été condamné à mort tandis que six autres accusés de nationalité africaines ont été condamnés à 10 ans de prison ferme et des amendes allant jusqu’à 20 millions de dinars algériens.

Les sept migrants clandestins ont été arrêté à Gherdaia dans le cadre du démantèlement d’une cellule d’espionnage au profit d’Israël à Gherdaia située à 600 km au sud d’Alger, en pleins événements qui ont ensanglanté la vallée des Mzabs.

Ils étaient accusés d’espionnage, de constitution et organisation d’une bande criminelle portant atteinte à la sécurité nationale, impression, possession et diffusion de documents subversifs faisant l’apologie du terrorisme et appelant à l’atteinte à la sécurité de l’Etat.

Les accusés ont plaidé non-coupables et ont prétendu devant le tribunal avoir franchi les frontières algériennes pour travailler et tenter d’atteindre les rives européennes.

L’affaire remonte au mois de janvier 2016 en pleins événements de Gherdaia dans lesquels les services de sécurité de la wilaya de Ghardaïa ont annoncé le mois de janvier 2016, avoir réussi à démanteler une cellule d’espionnage au profit d’Israël. Un lot du matériel très sophistiqué destiné à l’espionnage a été saisi lors d’une opération de coup-de-poing.