Deux Marocains et un Tunisien parmi les 157 victimes du crash d’Ethiopian Airlines

Photo : Crash de l'avion d'Ethiopian Airlines
Photo : Crash de l'avion d'Ethiopian Airlines

Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines s’est écrasé ce dimanche 10 mars peu après son décollage de l’aéroport d’Addis-Abeba en Éthiopie causant la mort des 157 passagers à bord. Parmi les victimes se trouvaient deux Marocains et un Tunisien. Aucune victime algérienne n’a été enregistrée.

La presse marocaine affirme que deux Marocains ont été victimes de ce crash. Il s’agit de Ahmed Ben Chihab, directeur régional du développement durable à la région Drâa-Tafilalet, et El Hassan Sayouti, un professeur de l’Université Hassan-II de Casablanca.

Selon le Président du Gouvernement marocain Saâdeddine El Othmani, cité par la presse locale, les deux victimes seraient « membres d’une délégation des Nations Unies ».

Par ailleurs, un ressortissant tunisien portant un passeport français figure également parmi les 157 victimes ayant péri dans le crash de l’avion de la compagnie Ethiopian Airlines. Il s’agit de Karim Saafi, qui était « un dirigeant de la diaspora africaine en Europe, et a été fondateur et co-Président du Forum de la Jeunesse de la Diaspora africaine en Europe », affirme la presse tunisienne.

Pour rappel, le Boeing 737-8 MAX d’Ethiopian Airlines, qui effectuait la liaison Addis-Abeba – Nairobi, s’est écrasé dimanche matin peu après le décollage, et les 157 personnes qui se trouvaient à bord ont toutes péri dans l’accident.

Les victimes du crash sont de plusieurs nationalités. Outre les 2 Marocains et le Tunisien, les médias parlent de la mort de 32 Kényans, 18 Canadiens, 9 Éthiopiens, 8 Italiens, 8 Chinois, 8 Américains, 8 Français, 7 Britanniques, 6 Égyptiens, 5 Allemands, 4 Slovaques, 4 Indiens, 3 suédois, 3 Autrichens, 3 Russes, 2 Israéliens, 2 Espagnols, 2 Polonais, 1 Belge, 1 Djiboutien, 1 Indonésien, 1 Irlandais, 1 Mozambicain, 1 Norvégien, 1 Rwandais, 1 Saoudien, 1 Soudanais, 1 Somalien, 1 Serbe, 1 Togolais, 1 Ougandais, 1 Yéménite, 1 Népalais, 1 Nigérian et d’un individu sans identité.

Notons également que « 19 employés de l’ONU ont péri dans le crash », d’après le porte-parole du directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), António Vitorino, lors d’une conférence sur l’environnement ce lundi à Nairobi au Kenya.

Lire aussi : Algérie : décès de deux militaires dans un crash d’hélicoptère