Santé. Les agrumes : Un ensemble de bienfaits pour votre organisme

Ils font partie des rares fruits de la saison automne/hiver, mais sont des alliés parfaits contre les maladies de ces saisons froides. Découvrez les bienfaits de ces cadeaux de la nature dont vous ne devriez pas vous priver.

  • Les agrumes sont peu caloriques : Les agrumes sucrés contiennent environ 40 à 50 Kcal par 100g, tandis que le citron en contient seulement une trentaine. Les agrumes sont donc un choix idéal pour les collations et desserts d’un régime diététique. Ils offrent à l’organisme l’énergie qu’il faut sans pour autant contenir beaucoup de glucides qui risquent de freiner le métabolisme. Les agrumes sont aussi un important apport de fibres, ce qui aide à réguler le transit et la digestion, les fibres apportent également une sensation de satiété.
  • La vitamine C : Il est connu que les agrumes sont riches en vitamine C, mais il est important de connaitre à la fois le taux de cette vitamine dans ces fruits, et en quoi elle pourrait vous aider à passer un hiver plus doux.

Les agrumes contiennent 30 à 60 mg de vitamine C par 100g, selon la variété, ceci dit que 100g d’agrumes apportent déjà la moitié de l’apport quotidien recommandé. La vitamine C a la capacité de booster notre système immunitaire et aide donc notre organisme à mieux combattre les infections saisonnières telles le rhume et réduit ses symptômes. Elle aide aussi à combattre la fatigue et nous offre un coup d’énergie qui nous aide à résister au froid et aux tâches journalières.

  • Les agrumes, des antioxydants par excellence : Le citron aide à faciliter la digestion, à détoxifier les intestins et à dégorger le foie. Le pamplemousse, de son côté, abaisse le cholestérol et aide à diminuer le taux de glucides dans le sang, ce qui le rend très efficace en cas d’hyperglycémie ou de problèmes diabétiques en général.

Les agrumes ont aussi un effet anti-cancérigène. Selon des études récentes, ils diminuent le risque des tumeurs comme celles du larynx, du pharynx et de la bouche. Ils contrent également la prolifération des cancers au niveau de l’estomac, du colon ainsi que l’œsophage.