Consommée comme une drogue par les écoliers: le jus en poudre «Amila» interdit

La direction de l’Education de la wilaya d’El Bayadh ayant adressé une note aux directeurs de divers établissements pour l’interdiction de la poudre de jus de marque « AMILA » a réussi sa démarche. Le ministre du Commerce a annoncé la fermeture de l’usine productrice qui approvisionne également d’autres marques, à l’instar de Loya, Twisco et Le Berbère.

Le lancement d’une large campagne de sensibilisation mardi dernier, par la direction de l’Education de la wilaya El-Bayadh visant à mettre en garde les élèves et leurs parents contre la consommation de la poudre de jus de marque « AMILA », avait aussi alerté la direction du commerce sur le danger de ce jus en poudre.

Le ministre du Commerce réagit :

La nouvelle avait également fait réagir les associations de la protection des consommateurs, ainsi que le ministère du commerce, Saïd Djellab. Ce dernier a déclaré que “des mesures ont été prises”.

En effet, à l’occasion de l’ouverture du Salon international de l’investissement et de l’exportation des produits agricoles et des industries alimentaires – Agro sud export –  à El Oued,  le ministre  a annoncé que « l’usine fabricant cette marque de jus en poudre, situé à Blida, a été fermée». Saïd Djellab a rajouté que «toutes les directions de commerce ont reçu l’instruction de retirer ce produit du marché », en attendant les analyses des laboratoires.

Consommée comme une drogue par les écoliers:

Selon le communiqué de la direction de l’éducation d’El Bayadh, cette poudre contenait un composé organique appelé “Pyrazole”, classé parmi les alcaloïdes et ayant des effets pharmacologiques sur les consommateurs. cette même poudre était consommée en tant que drogue par les écoliers.