Une femme SDF atteinte de troubles mentaux violée à Ouargla

Des centaines  de SDF et de malades  mentaux  parcourent  des kilomètres,  à longueur de journée,  et arpentent  nos espaces publics  sans qu’on ne  les remarque.

Cependant, sur les réseaux sociaux,  les photos  d’une certaine Naima circule,  une SFD enceinte (suite à un viol) et souffrante de troubles mentaux, ne laisse personne indifférent.

Ces images suscitent la colère et l’indignation des internautes : « Mais où sont les autorités de la wilaya pour protéger cette dame? L’aide sociale ne consiste pas uniquement à distribuer des couffins »,  «C’est des monstres, il  faut les lapider publiquement »,  « l’enfant, ce malheureux… », « L’Etat préfère construire des mosquées et des prisons »… lit-on.

Un appel a été lancé sur les réseaux sociaux  pour demander aux autorités locales de prendre en charge cette femme.