Une parturiente a trouvé la mort à l’hôpital de Beni Messous (Alger) après avoir été négligée par le personnel soignant, a déclaré le mari de la défunte.

La femme, qui avait été transportée à l’hôpital de Béni Messous, a dans un premier temps été refusée dans cet établissement sanitaire, affirme son mari. « J’ai dû leur faire du tapage pour qu’ils l’acceptent », a-t-il déclaré. Après avoir été admise, les médecins ont refusé de faire accoucher la femme par césarienne, et ce malgré le fait que son médecin lui avait annoncé qu’elle ne pouvait faire un accouchement naturel, a ajouté le mari. La femme est décédée suite à une sévère hémorragie interne.

À noter qu’il y a à peine quelques jours, une femme est également décédée dans la wilaya de Djelfa après qu’on ait refusé de l’admettre dans trois hôpitaux différents.