Algérie : que vont devenir les anciens billets de 500 et de 1000 dinars ?

Main tenant un éventail de billets de 500 dinars et de 1000 dinars.
Illustration : billets de 500 et 1000 dinars en circulation.

Algérie – Le secrétaire général de la Banque d’Algérie, Lehbib Goubi, a affirmé au siège de la Banque d’Algérie que les nouvelles coupures de billets de 500 dinars et de 1000 dinars, ainsi que la nouvelle pièce de monnaie de 100 dinars, circuleront simultanément avec les pièces et les billets de banque actuels.

De son côté, le directeur général de l’Hôtel de la monnaie à la Banque d’Algérie, Hamoud Amara, a expliqué à la presse locale que « la procédure (de remplacement, NDLR) prend entre un et deux ans et peut aller jusqu’à dix ans. En fonction de la durée de récupération de tous les anciens billets de banque ». Selon lui, « l’opération touchera premièrement les billets de 500 et de 1000 dinars suspects et endommagés. Avant de procéder progressivement au retrait de tous les autres anciens billets de la circulation ».

D’autre part, la Banque d’Algérie assurera la livraison des nouveaux billets à travers Algérie Poste et le Trésor public. Par ailleurs, les agences de la Banque d’Algérie invitent les citoyens à s’en rapprocher afin d’échanger leurs anciens billets par les nouveaux, au niveau de toutes les wilayas.

Mise en circulation durant la deuxième moitié du mois de février

Le secrétaire général de la Banque d’Algérie a indiqué que les deux nouveaux billets de 500 et de 1000 dinars, et la nouvelle pièce de monnaie de 100 dinars, seront disponibles durant la deuxième quinzaine du mois actuel.

Lehbib Goubi a aussi affirmé ce dimanche 3 février, lors de la séance de présentation des nouveaux spécimens, qu’il s’agit d’une opération classique de rafraîchissement de monnaie déjà en circulation et de mise en valeur du patrimoine culturel national.