Ahmed Oul
24/10/2019 11:48

Algérie - Russie : Vladimir Poutine reçoit Abdelkader Bensalah à Sochi

Russie - Le président ruse Vladimir Poutine a accueilli, mercredi 23 octobre, le président algérien par intérim Abdelkader Bensalah. Cette rencontre survient en marge du premier Forum économique Russie-Afrique qui se tient actuellement à Sochi.

La rencontre entre les deux chefs d'État s'est déroulée en marge de la cérémonie d’accueil des responsables africains participant au premier sommet Russie-Afrique. Les travaux du Forum économique Russie-Afrique ont débuté ce mercredi. Abdelkader Bensalah participe à ce sommet international à la tête d'une délégation composée du ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum, du ministre des Finances Mohamed Loukal et du ministre de l'Énergie Mohamed Arkab.

Cette édition du Forum économique Russie-Afrique regroupe, à Sochi, une cinquantaine de chefs d’États et de gouvernements africains. Cette initiative du gouvernement russe vise à renforcer les relations politiques et économiques entre les deux parties. Ce sommet devrait être sanctionné par l'adoption d'une Déclaration finale.

La visite d'Abdelkader Bensalah en Russie constitue sa première sortie officielle à l’étranger en tant que chef d'État depuis sa nomination à ce poste le 9 avril 2019. Elle intervient sur fond de mouvement de contestation populaire en Algérie pour le changement de système politique en place.

La Russie, un allié stratégique de l’Algérie

En plus de la coopération économique croissante qui lie l’Algérie et la Russie, Moscou reste un allié stratégique pour Alger sur le plan politique. En effet, dans le contexte de la crise politique qui secoue depuis plus de 8 mois l’Algérie, le gouvernement russe a adopté une position de non-ingérence. Mais il a surtout avertit les pays tiers, notamment la France, afin que ceux-là n'interfèrent pas dans le processus de transition qu'engage l'Algérie.

L’ambassadeur russe Igor Beliaev avait réaffirmé, en août dernier, « le soutien de la Russie au peuple algérien » qui demeure « le seul maître de son destin ». Il a également déclaré que la Russie rejette « toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures de l'Algérie »

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus