Catégories: AlgérieEconomie

Algérie : Sonatrach devient actionnaire majoritaire de Medgaz

16/10/2019 10:46

La société nationale pour la recherche, la production, le transport, la transformation, et la commercialisation des hydrocarbures (Sonatrach) a annoncé, mardi 15 octobre, le rachat des parts de l’émirati Mubadala Petroleum dans le gazoduc Medgaz. Cette transaction se fera en partenariat avec le groupe espagnol Naturgy.

Ainsi la société nationale détiendra la majorité des actions avec une participation de 51 %, tandis que le groupe espagnol Naturgy aura les 49 % restants du gazoduc Medgaz qui achemine le gaz algérien vers l’Espagne. Les deux entreprises rachètent les parts de Mubadala Petroleum, filiale du fonds souverain d’Abu Dhabi (Émirats arabes unis). Cette dernière détient 42,09 % des parts dans le gazoduc. Cette opération va coûter 1,9 milliard d’euros en comptant l’infrastructure ainsi que les dettes du groupe émirati. La compagnie espagnole a annoncé qu’elle s’attend à la finalisation de l’accord d’ici fin mars 2020 et au versement de dividendes annuels de plus de 130 millions d’euros.

Le communiqué ajoute que la compagnie espagnole versera 445 millions d’euros à Mubadala pour 34 % des parts. Elle compte structurer la transaction par le biais d’un fond commun de créance. Naturgy compte aussi vendre une participation à ce fonds, qui sera financé par un prêt de 260 millions d’euros, à un partenaire financier.

Il faut signaler que le gazoduc relie les installations algériennes de Béni Saf jusqu’au port d'Almería en Espagne en passant sous la mer Méditerranée. La longueur du gazoduc est de 210 km avec une profondeur de 2 000 m. Il a une capacité de 8 milliards de m3 par an. Rappelons aussi que l’Espagne a prolongé jusqu’en 2030 ses approvisionnements en gaz naturel algérien.

Lire aussi : Sonatrach, en grande difficulté, cherche des partenaires étrangers

Laisser un commentaire