Aylan Afir
06/11/2019 15:34

Algérie : Voilà pourquoi le mouvement des juges a servi le Hirak

Algérie - Le récent mouvement de grève mené par les juges algériens à l'appel de leur organisation syndicale a servi le Hirak. Même si les magistrats ont déçu en cessant leur action de protestation, leur démarche n'a pas été vaine pour les Algériens engagés dans la lutte pour un changement du Système. D'une certaine manière, le mouvement des magistrats a conforté le Hirak algérien.

En fait, le mouvement inattendu des juges algériens avait donné beaucoup d'espoir aux Algériens en mouvement. Surtout quand les magistrats ont dit revendiquer l'indépendance de l'institution judiciaire. Il y a cependant de nombreux autres, notamment des militants aguerris, qui n'en croyaient rien, car ne faisant pas confiance aux juges qui ont emprisonné de jeunes manifestants innocents.

Mais cette grève a eu le mérite de montrer aux yeux du monde entier que les pouvoirs publics sont prêts à tout pour que l'élection présidentielle ne soit pas perturbée. Y compris l'usage de la force sur les magistrats, ces juges qui jouent un rôle primordial dans toute société.

La grève et la gifle qui ont servi le Hirak algérien

Pour cela, la joue rouge de la pauvre juge giflée par un gendarme restera dans les annales de la justice algérienne. Cela s'est passé lors du matraquage que les juges ont subi au siège de la Cour d'Oran, le 3 novembre dernier. Et cet événement reste, malgré la brutalité de l'attaque, un acquis pour le peuple algérien, puisque de nombreux juges sont conscients que le respect que leur voue le pouvoir est étroitement lié à leur soumission.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Et ce n'est pas le seul acquis de ce mouvement des magistrats qualifiés de « lâcheurs » depuis qu'ils ont cessé leur mouvement. Le monde entier a entendu le président du Syndicat national des magistrats Issad Mabrouk quand il a affirmé que la justice algérienne n'était pas libre. Pire encore, il avait affirmé qu'elle n'avait jamais été indépendante. C'est une première pour un magistrat en Algérie. Et c'est aussi un acquis pour les Algériens qui se trouvent confortés dans leurs revendications. D'ailleurs, certains citoyens ont toujours montré de la réticence à cette idée, et l'assertion du président du SNM est venue les secouer avec leurs certitudes.

La grève des magistrats utile pour le Hirak

Il faut dire enfin que le peuple algérien ne devait pas idéaliser l'action des magistrats. Même si son utilité pour le Hirak est indéniable, l'action des juges algériens n'avait pas vocation d'aboutir à une libération de la justice. La mission de libérer l'institution judiciaire incombe en premier lieu au peuple algérien en lutte. Depuis le mois de février, les Algériens manifestent pour l'instauration d'un État de droit en Algérie. C'est cet État de droit qui permettra l'instauration d'une justice indépendance. Ceux qui ont cru naïvement aux juges l'ont parfaitement compris aujourd'hui, grâce aussi à cette grève.

Lire aussi : Algérie : Les dessous du bras de fer entre les juges et le pouvoir

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

  • Si vous obtenez les acquis sociaux sans la liberté, alors par la suite vous pouvez perdre ces acquis et vous n'obtenez pas la liberté. En revanche, si vous obtenez la liberté, par la suite vous pouvez obtenir les acquis sociaux. L'indépendance de la justice est un des piliers de la démocratie. Le choix des magistrats est décevant à plus d'un titre car au lieu de contribuer à l'établissement d'une justice indépendante, ils ont préférés de s'inscrire en porte à faux avec le hirak. Personnellement, je ne suis pas étonné de l'accord que le syndicat des magistrats ont obtenu avec le ministre de la justice, puisque le corps des magistrats est le plus corrompus après les officiers supérieurs de l'armée. Ces deux corps se servent sur le dos de l'Algérie puisqu'ils font passer leurs intérêts avant celui du p

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus