Le candidat à la présidentielle Ali Benflis humilié à Alger

03/11/2019 12:41

L’ancien chef du gouvernement et candidat retenu à l'élection présidentielle du 12 décembre 2019 Ali Benflis a été humilié, hier 2 novembre, à sa sortie d’un restaurant à Baba Hassen, dans la banlieue d'Alger.

En effet, l’ancien candidat aux élections présidentielles de 2004 et de 2014 a été accueilli par les citoyens avec des slogans hostiles. Plusieurs individus l'ont traité de « traître » et de « voleur ». Les jeunes, qui se sont rassemblés devant le restaurant, ont crié leur colère en chantant les slogans du Hirak, tels que « klitou leblad ya seraqin (vous avez dilapidé le pays, voleurs !) », « dégage ya el khayenn (dégage, traître !) », laissant Ali Benflis bouche bée.

Ali Benflis et ses accompagnateurs ont voulu engager une discussion avec le groupe de jeunes, sans y parvenir. Le candidat aux présidentielles, pris de panique, a été obligé de quitter les lieux à bord de son véhicule en trombe, touchant deux voitures stationnées non loin.

Cet incident nous renseigne sur l’atmosphère qui va régner pendant la campagne électorale, qui commencera bientôt. Le climat est au rejet de cette échéance électorale, et le peuple le réaffirme chaque vendredi et mardi lors des marches populaires.

Il faut rappeler que Ali Benflis a été chef du gouvernement lors du premier mandat de l’ancien président déchu Abdelaziz Bouteflika. Il s'est alors présenté contre lui lors de la présidentielle de 2004, quand il était secrétaire général du Front de libération national (FLN). Il s’est aussi présenté à l'élection de 2014, et a perdu face à Bouteflika.

Lire aussi : Les Algériens réagissent à la liste des candidats à la présidentielle

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

  • C'est l'accueil qu'il faudrait réserver à tous ces traitres et voleurs de l'ère Boutef et de cette junte militaire! Ce qui est remarquable c'est que tous ces candidats appartiennent à la période du système de l'ère Boutef alors que ce système prétend chasser cette bande et entrainant une déception de ceux qui sont hésitants et espérer un changement et renforçant la détermination du peuple et ceux qui sont contre les élections !

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire

  • Je savoure cette vidéo...merci à nos jeunes....Bravo ! Continuez leur fin est proche

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire

  • Super, il faut empecher ces opportunistes de sorttir de chez eux. Non seulement les empêcher de mener une campagne électorale en public, mais les suivre même quand ils vont chez le coiffeur, le dentiste, el guezana, ou rendre visite à leur mère....Makache esmah pour les traitres. Une fois ce régime tombé, il faut leur réserver le même traitement qu'aux harkis en 1962

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire