Certificat médical de Bouteflika : l’Ordre des médecins met en garde

Photo de Abdelaziz Bouteflika, Président de la République algérienne. 2019-02-21
Photo de Abdelaziz Bouteflika, Président de la République algérienne. 2019-02-21

L’Ordre des médecins algériens a abordé, le mardi 5 mars, la question des certificats médicaux d’aptitude à la fonction de président, nécessaires à chaque candidat à l’élection présidentielle du 18 avril 2019.

L’Ordre des médecins « rappelle les règles de déontologie médicale nationales et universelles ayant présidé à la rédaction des certificats médicaux pour les candidats à la Présidence de la République », tout en mettant en garde les institutions nationales chargées d’examiner la validité de ces documents « de l’obligation pour le ou les auteurs d’être inscrits au tableau de l’ordre des médecins ».

Dans le communiqué du Conseil national de l’ordre des médecins, l’allusion au candidat Abdelaziz Bouteflika est flagrante, même si le Président sortant, toujours hospitalisé en Suisse, n’a à aucun moment été cité par les rédacteurs du communiqué.

Le Conseil constitutionnel est donc averti quant à une falsification possible de ce document, suggérant à l’institution présidée par Tayeb Belaiz de vérifier l’authenticité et la validité du dossier de candidature de Abdelaziz Bouteflika, même si cela n’a pas été dit de façon explicite.

L’Ordre des médecins n’a pas manqué d’exprimer son soutien à la mobilisation populaire contre le système et le cinquième mandat de Bouteflika. « Le Conseil national de l’ordre des médecins salue le mouvement populaire pacifique du 22 février et du 1er mars 2019, il est partie prenante de toutes les positions exprimées par le peuple algérien dont il fait partie », a affirmé l’Ordre dans son communiqué.

Lire également : L’organisation Nationale des Moudjahidine soutient les manifestants