Pica Ouazi
30/10/2019 16:55

Changement radical dans le traitement des documents destinés à l'étranger

Le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales a envoyé une directive aux Assemblées populaires communales (APC) afin d’arrêter définitivement la légalisation des documents d’état civil destinés à l’étranger.

Cette information a été révélée par la daïra administrative de Sidi M’hamed sur sa page Facebook officielle, où elle a publié la directive envoyée par le ministère. Cette directive, qui date du 16 octobre, a fixé la date du 3 novembre pour arrêter toute légalisation par les APC, les daïras ainsi que les services de la wilaya de documents destinés à être utilisés à l’étranger. Elle informe que les citoyens voulant légaliser leurs documents doivent s’adresser directement aux services du ministère des Affaires étrangères, seuls habilités à légaliser ce genre de documents.

Cette directive compliquera davantage les démarches administratives des Algériens, notamment les étudiants qui postulent pour des visas d'études, en sachant que cette légalisation est exigée afin d'attester de l’authenticité des documents.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Il faut aussi signaler que plusieurs documents sont concernés par la légalisation tels que les actes émanant d'une juridiction judiciaire ou administrative, les actes établis par un greffier ou par un huissier de justice, les actes notariés, l’expédition d'un acte d'état civil, les actes établis par une administration et plusieurs autres documents.

Lire aussi : Administration : les documents d’état civil payants pour la diaspora

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus