Pica Ouazi
29/09/2019 14:17

La disparition d'Aigle Azur impactera l'économie algérienne et profitera à la France

La disparition de la compagnie aérienne française aigle Azur aura de lourdes conséquences sur l’économie nationale. En plus des 350 salariés algériens de la compagnie qui seront au chômage, d'autres incidences se ressentiront, surtout dans le transport aérien.

Un expert du domaine du transport aérien, qui s’est exprimé sur les colonnes du quotidien Liberté, prévoit un impact très conséquent sur les dessertes algériennes.  Ce dernier explique « une forte perturbation du trafic France-Algérie est inéluctable avec une explosion des prix des billets (hausse des prix, NDLR) à cause de la diminution de l’offre, et cela va durer plusieurs mois, voire une année, avant que la situation ne revienne à la normale ». L’expert souligne que « sur 4,5 millions de passagers entre la France et l’Algérie, la compagnie Aigle Azur assurait le déplacement à 1,88 million de passagers à elle seule (chiffres de 2018), soit 28% de l’offre ».

Cette liquidation impactera également l’activité aéroportuaire en réduisant considérablement les revenus des aéroports. L’expert précise qu’« une grande partie des aéroports d’Algérie, notamment à l’intérieur du pays, vivaient en grande partie grâce à des rentrées d’argent issues de leur activité avec Aigle Azur, dont notamment la redevance passagère et ce, à Béjaïa, Constantine, Sétif, Tlemcen et Oran à hauteur de 50 % et 30 % pour Alger ».

Les créneaux d'Aigle Azur récupérés par Air France

En ce qui concerne, les créneaux horaires d’Aigle Azur, ils seront distribués selon les règles européennes. L’expert explique que « les créneaux horaires entre la France et l’Algérie font l’objet d’accords bilatéraux et, de ce fait, ils sont attribués à hauteur de 50 % à chaque partie ». Cela ne signifie pas qu’Air Algérie peut récupérer les créneaux d’Aigle Azur, car ces derniers appartiennent exclusivement à la France et que seule une compagnie française peut en disposer.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

En conclusion, la disparition d'Aigle Azur aura des conséquences négatives sur l'Algérie et profitera à l'économie française à travers Air France qui est la principale bénéficiaire de cette faillite.

Lire aussi : Liquidation d’Aigle Azur : Une aubaine pour Air Algérie

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus