Algérie : le rappeur Soolking refuse de chanter pour Bouteflika

Photo de Soolking, chanteur algérien de rap, portant des lunettes rouges et une capuche blanche
Soolking, chanteur algérien de rap

Le rappeur algérien Soolking aurait refusé de prendre part à un grand rassemblement artistique visant à enregistrer une chanson et un clip pour soutenir la candidature d’Abdelaziz Bouteflika à l’élection présidentielle d’avril, selon Mohamed Allal, un journaliste spécialisé dans le domaine culturel.

Ainsi, Soolking aurait refusé de prêter sa voie à celles des autres chanteurs algériens qui prévoient de soutenir le cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Le rappeur algérien, aurait décliné quatre invitations distinctes qui lui assuraient toutes, en plus de toucher une grande somme d’argent, la régularisation de sa situation vis-à-vis du service national.

De son vrai nom Abderraouf Derradji, cet artiste a quitté l’Algérie en 2008 pour s’installer à Paris. En 2018 il connaît un franc succès avec les titres Milano, puis Guérilla, avant de décrocher des récompenses internationale avec le single Dalida.

Rappelons qu’en 2014, lors du quatrième mandat du Président, une soixantaine de chanteurs s’étaient réunis pour soutenir Abdelaziz Bouteflika. On y a vu, notamment, Kenza Farah, Smaïn, Cheb Khaled, Hassiba Amrouch et Rym Hakiki.

Lire aussi : Bouteflika adresse un message à la nation (texte intégral)