Deux Algériennes jugées au tribunal de Paris pour avoir financé DAECH

Deux femmes appartenant à Daesh
Deux femmes appartenant à Daesh

Résidentes à Roubaix en France, les deux sœurs Algériennes Assia et Anissa, âgées respectivement de 36 et 31 ans, comparaissent aujourd’hui à Paris. Elles sont accusées d’avoir financé l’état islamique en Syrie (DAECH), rapporte le journal français le Figaro.

En effet, le tribunal de Paris reproche aux deux sœurs d’avoir envoyé 15 000 euros en Syrie, tout en retirant le double des comptes de leurs sœurs, mères de familles, qui percevaient encore les allocations familiales, même après leurs départs.

Anissa a assuré, que l’argent envoyé était « Pour les frais médicaux, afin de les sortir de cet engrenage dans lequel ils sont rentrés ».

Selon la même source, les deux jeunes femmes ont été influencées, au même temps que tous les membres de la famille, par un frère au «caractère violent et extrémiste». Au total 23 d’entre eux ont rejoint les rangs de DAECH en Syrie en 2014.

Par ailleurs, aucun des membres de la famille n’a été rapatrié en France pour l’instant . Leur mère est morte suite à une maladie, leur père et frère seraient tout deux dans une prison Kurde.

Lire également: Cinq terroristes algériens arrêtés à Barcelone en Espagne (VIDÉO)