Direct. Marches du 15 mars : une journée décisive pour le peuple algérien

Le peuple algérien se trouve à un instant décisif de son histoire. Les marches prévues ce vendredi 15 mars seront les premières après l’annonce du Président Abdelaziz Bouteflika du report des élections présidentielles, initialement prévues pour le 18 avril 2019.

Rassemblement devant la grande poste.

10 h 30 : Des centaines de personnes sont rassemblées en ce moment devant la Grande Poste d’Alger pour protester contre le prolongement du mandat de Bouteflika.

10 h 40 : Plusieurs bus transportant des citoyens de Tizi-Ouzou vers Alger ont été bloqués au niveau du barrage de la Gendarmerie nationale à Tadmaït. Les bus ont été empêchés de passer sous prétexte que les voyageurs se rendraient à Alger pour prendre part aux manifestations.

11 h 20 : Un festival de klaxons a permis d’ouvrir sur trois voies le barrage autoroutier de la Gendarmerie nationale qui réduisait la circulation entre Rouiba et Dar El Beida.

11 h 32 : Les manifestants dont des familles s’apprêtent à rejoindre la centre de la ville d’Alger pour prendre part à la grande manifestation.

11 h 54 – À Tizi Ouzou, la foule des manifestants continue de grossir. Des milliers de manifestants se rassemblement actuellement devant devant le portail principal du campus universitaire de Hasnaoua.

12 h 25 foule impressionnante devant la Grande Poste d’Alger

13:01 – Alger : La foule se dirige vers la rue Hassiba Ben Bouali

13:20 – Rassemblement des manifestants devant la Maison de la Culture Taos Amrouche à Béjaia.

13:39 – Les manifestations commencent à Alger et dans les autres wilayas du pays.

Les portraits des héros de la guerre de libération et de Matoub.

13:53 – Alger : Les manifestants scandent des slogans contre le nouveau Premier Ministre Noureddine Bedoui : «
La rue ne se taira pas, Bedoui dégage »

14:00 – Alger : Les habitants d’Alger centre offrent de la nourriture et des boissons aux manifestants.

14:13 : Des centaines de milliers de citoyens manifestent en ce moment dans les quatre coins du pays, pour dire « Non » au prolongement du mandat du président, Abdelaziz Bouteflika. À Alger
les forces de sécurité ont bloqué tous les axes et rues adjacentes menant vers la Place du 1er Mai.

14:37 : Dans le quartier populaire de Mohamed Belouizdad à Alger, les manifestants ont tenté de joindre la Place du 1er Mai vers laquelle les routes et rues avaient été fermées.

Lire sur ObservAlgérie : La France soutient officiellement Abdelaziz Bouteflika et sa tentative de prolonger le quatrième mandat.

14:45 : Accompagné de ses parents, le porte-parole de l’Union démocratique et sociale (UDS), Karim Tabou marche à Alger.

15:06 : Dans le Sud du pays, des rassemblements et des marches pacifiques ont été également organisées.

15:17 – Skikda : Les manifestants sortis en masse pour dénoncer « le jeu dangereux du système politique ».

Marches du 15 mars à Skikda

15:34 – Alger : Les manifestants brandissaient des drapeaux et des banderoles sur lesquelles on peut lire « Macron Voleur de Gaz Algérien, Stay Away! (Reste à l’écart) ».

15:49 – Tizi-Ouzou : Une marée humaine se dirige vers l’ancienne gare, place de « la Bougie ».

16:20 – Dans une ambiance festive, les manifestants scandent des slogans contre le système en place. La France et Macron sont également pris pour cibles.

16:32 – Une foule immense défile à Alger.

18:00 : Échauffourées entre manifestants et forces antiémeutes au niveau de la rue Abane Ramdane à Alger ; près du Palais présidentiel.

18:01 – Alger : Des manifestants interdisent à d’autres manifestants de s’en prendre à la police.