«Etude américaine : Le peuple algérien parmi les plus fainéants au monde» !

Analyse. La crise est désormais installée en Algérie, politique selon certains opposants, multidimensionnelles selon d’autres et purement économique selon les teneurs du pouvoir dont Ahmed Ouyahia, premier homme du nouvel exécutif qualifiant la situation d’«un enfer» dans lequel  «tous les algériens doivent se solidariser et être derrière le président de la république»

Pour bien faire «accepter l’austérité au peuple qui risque d’écouter des opposants qui se demandent où sont passés les 1000 milliards de dollars dépensés depuis l’arrivée du chef de l’Etat à El Mouradia, il y a plusieurs méthodes dont celle de la peur à l’image du reportage transmis sur la chaîne de télévision publique l’ENTV avec des images choquantes de la décennie noire» nous confie un universitaire algérien spécialisé dans la sociologie.

| Lire : VIDÉO. L’ENTV dévoile des images inédites de la décennie noire

« Le recours, par les systèmes de pouvoir, à la peur pour discipliner la population intérieure a laissé un long et épouvantable sillage de carnage et de souffrance que nous ignorons à nos risques et périls. L’histoire récente en fournit de nombreuses illustrations choquantes.» écrit Noam Chomsky.

Le peuple algérien parmi les plus fainéant au monde ou le remplacement de l’indignation par la culpabilité

Une étrange interprétation d’une étude réalisée par l’Université de Stanford, aux Etats-Unis d’Amérique, est relayée par des médias proches au pouvoir dont une télévision privée connue comme une agence de presse officieuse du pouvoir, en qualifiant le peuple algérien de l’un «des plus fainéant au monde».

L’étude qui a été réalisée à l’aide des accéléromètres intégrés dans les smartphones de plus de 700 000 individus dans le monde, pour mesurer l’activité physique dans chaque pays, ne s’intéressait pas à la rentabilité de ses échantillons dans le travail mais à leurs activités physiques pour des recherches scientifiques sur l’obésité.

En revanche, les médias ayant relayés les résultats de la dite étude voulait faire croire aux algériens qu’ils sont des fainéants avec preuves scientifiques à l’appui.

«Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action.» écrit encore Noam Chomsky.