Droit de réponse de Aigle Azur sur l’incident du vol Oran-Mulhouse

Photo : Avion de la compagnie aérienne française Aigle Azur
Photo : Avion de la compagnie aérienne française Aigle Azur

ObservAlgerie publie le droit de réponse de la compagnie aérienne Aigle Azure sur l’incident du vol Oran-Mulhouse, adressé à notre rédaction, dans son intégralité : 

Madame, Monsieur,

Vous avez utilisé, dans un article publié le 12 février 2019 à 13h29 et dont le titre est « France : des passagers algériens bloqués et malmenés à Lyon », des mots particulièrement durs à l’encontre d’Aigle Azur.

Plusieurs allégations formulées à cette occasion à l’encontre de notre compagnie sont fausses et/ou infondées, et certaines conclusions qui ont pu en être tirées nous attristent.
Aigle Azur n’a certainement pas « malmené » des passagers à Lyon, ni même à Mulhouse, et a su plutôt bien gérer la situation, compte tenu d’événements hors de son contrôle.

En effet, suite aux très mauvaises conditions climatiques à Mulhouse le dimanche 10 février 2019, le vol Aigle Azur ZI 786 au départ de Oran et à destination de Mulhouse s’est dérouté sur l’aéroport de Lyon-St Exupéry. En effet, la sécurité de nos vols, de nos passagers, et de nos membres d’équipage passent au-delà de toute autre forme de considération, y compris si cela peut altérer la satisfaction d’un certain nombre de clients. Tous les passagers impactés ont été acheminés en bus dans la foulée depuis Lyon pour rejoindre Mulhouse.

En conséquence de ce qui précède, le vol ZI 785 initialement prévu le 10 février entre Mulhouse et Oran a lui aussi dû être annulé, comme ce fût d’ailleurs le cas pour de nombreuses autres compagnies ce jour-là au départ de l’aéroport de Mulhouse.

Là encore, une décision ayant trait à la sécurité de nos vols ne peut ni ne doit être mise en doute. A tous les passagers de ce vol ZI 785 du 10 février 2019, Aigle Azur a de surcroît immédiatement proposé une solution alternative de transport à une date ultérieure, sans aucun frais. Environ la moitié des passagers concernés a d’ailleurs accepté cette proposition.

En plus, Aigle Azur a pris en charge l’hébergement de la plupart des passagers pour la nuit du 10 au 11 février 2019 en partenariat avec l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse et leur sous-traitant local Air France, alors que rien ne l’y obligeait dans le cadre précis d’irrégularités dues à des conditions météorologiques extrêmes et dangereuses pour la navigation aérienne.

Toujours soucieuse de limiter les impacts de ces désagréments météorologiques auprès de leurs passagers, la Direction d’Aigle Azur a de fait apporté des solutions :

1 – Proposition d’acheminement des passagers depuis l’aéroport de Mulhouse jusqu’à l’aéroport de Lyon en bus pour replacer les passagers sur le vol Aigle Azur ZI765 entre Lyon et Oran.

Malheureusement, le bus a été retardé sur la route et n’a pas pu rejoindre l’aéroport de Lyon à temps.

2 – En conséquence, à l’arrivée du bus à l’aéroport de Lyon, Aigle Azur a quand même
proposé aux passagers qui le souhaitaient de les faire voyager sur le vol Aigle Azur (et non
pas Air Algérie) ZI 791 au départ de Lyon à destination de Constantine dans la journée, y
compris en prévoyant des acheminements par bus entre Constantine et Oran dans la
foulée.

3 – Enfin, une proposition alternative d’acheminement, par un vol spécial entre Lyon et Oran le lendemain matin a été mise en œuvre par la compagnie, dans la nuit, pour les passagers
encore présents. Le coût de ce vol spécial a été intégralement supporté par la compagnie,
qui souhaite ainsi démontrer à tous ses clients à quel point elle fait tout ce qu’elle peut pour pallier les impondérables qui peuvent survenir, ici ou là, et ce alors qu’elle n’y est pas
tenue.

Bien évidemment la compagnie présente ses excuses à tous les passagers concernés pour les désagréments éventuels dont ils auraient pu être les bien involontaires victimes.
Mais alors que de nombreuses compagnies aériennes n’auraient pas fait autant dans une situation identique, et que certains personnels de notre compagnie ont été insultés et/ou ont même fait preuve de menaces physiques, voire d’agressions (au moins verbales), Aigle Azur a tout mis en œuvre pour apporter les meilleures solutions possibles et dans les meilleurs délais. En effet, les équipes d’Aigle Azur en escale et au siège social se sont mobilisées afin de remédier aux conséquences d’un problème météorologique dangereux dont elle n’était en rien responsable, et qui ne devrait être que la seule cause de mécontentement des passagers directement concernés par cet évènement, que biensûr et tout comme eux nous ne pouvons que regretter.

A la lecture de ce qui précède, nous espérons que vous comprendrez, Madame, Monsieur, la surprise et même la peine qui a pu être la nôtre de lire des commentaires incomplets dans votre article et injustement dirigés contre Aigle Azur.