Marché noir : l’euro flambe de nouveau face au dinar algérien

Marché noir: Taux de change du dinar algérien
Marché noir: Taux de change du dinar algérien

L’euro repart à la hausse après une brève période de répit sur le marché noir des devises. La monnaie européenne est échangée à 226 dinars algériens sur les marchés parallèles de change, des marchés très prisés, à l’image du square de Port-Said à Alger, d’El Eulma (Setif) et d’Ain-Et-Hammam (Michelet, Tizi Ouzou) en Kabylie.

En effet, les cambistes expliquent cette nouvelle hausse par l’afflux des grands acheteurs, notamment les importateurs. La levée d’interdiction sur l’importation de 871 produits a réanimé le marché et relancé la demande sur les devises. Étant le plus prisé, l’euro voit sa demande grimper d’un cran.

Le retour à l’importation

Selon un cambiste activant dans la ville de Setif devenue depuis plusieurs années un pôle commercial majeur en Algérie : « l’euro risque de franchir des seuils jamais atteints si la demande continue de croître. L’annonce sur la presse nationale de la levée d’interdiction sur l’importation des 871 produits a déjà eu un effet instantané », a t-il soutenu.

Pour rappel, le directeur des Échanges commerciaux au ministère du Commerce, Messaoud Bekkah, a indiqué à la radio nationale que la décision de réadmission des produits interdits d’importation sera annoncée dans les prochains jours.

Volatil et très sensible aux rumeurs et aux spéculations, le marché noir des devises n’a pas tardé à faire sentir les effets de cette annonce. L’afflux des importateurs sur le marché parallèle a accentué la demande après la période de stagnation ayant suivi les vacances de fin d’année.

Suivre Toute l’actualité sur le cours de l’euro face au dinar sur le marché noir