Photo : Chakib Khellil

VIDÉO : Chakib Khalil accuse la France de freiner les investissements étrangers en Algérie

L’ancien PDG de Sonatrach et ex-ministre de l’Énergie, Chakib Khellil a accusé la France d’être le principal obstacle à l’investissement étranger en Algérie.

Prenant l’exemple d’investisseurs américains, Chakib Khellil a affirmé qu’ils doivent passer à chaque fois par Paris avant de venir investir en Algérie. «Avec les Américains, nous avons un dialogue et une coordination dans beaucoup de domaines. Notre problème se situe au niveau des affaires. Beaucoup d’investisseurs américains, lorsqu’on les invite à investir en Algérie, disent qu’ils doivent passer par Paris» a déclaré Chakib Khalil dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

«Le problème ce n’est pas celui des Américains mais le nôtre parce que nous avons une culture arabe et française et lorsqu’on apprend le français et l’arabe, il devient difficile d’aller à Washington pour parler et négocier avec les Américains», a-t-il souligné avant d’ajouter : « le Ministère des Affaires étrangères doit jouer un rôle en attirant les investissements et faire en sorte que les Américains comprennent la situation en Algérie et comprennent qu’ils ne sont pas obligés de passer par Paris.»

À noter que l’ancien ministre de l’Énergie avait proféré de graves accusations à l’encontre de la Tunisie en déclarant que «le terrorisme et la drogue soutiennent la monnaie tunisienne.».