France: Qui est Hadi Doudi, l’imam salafiste expulsé vers l’Algérie

Le ministère de l’intérieur français a demandé l’expulsion de l’imam algérien de la mosquée As-Souna située au 3éme arrondissement de Marseille, Hadi Doudi. Une décision approuvée par la commission d’expulsion (Comex) mais l’application de l’expulsion a été suspendue par la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) avant de l’autoriser dans un second temps.

Expulsé vers l’Algérie

L’imam d’obédience Salafiste a été expulsé vers l’Algérie ce vendredi 20 avril au matin, a-t-on appris de l’AFP qui cite le ministère français de l’Intérieur. Hadi Doudi est accusé de véhiculer des idées extrémistes et de prôner un discours de haine contre «une personne déterminée ou un groupe de personnes» notamment les femmes, les juifs, les chiites … Etc.

Qui est l’Algérien Hadi Doudi : L’imam radical de Marseille

Âgé de 63 ans, il est l’imam de la mosquée As-Sounna située au 3eme arrondissement au cœur de Marseille. Une mosquée fermée pendant six mois par la préfecture de police des Bouches-du-Rhône pour mettre l’imam hors état de nuire, selon la presse française.

HadiDoudi est accusé de troubles à l’ordre public, de prêches subversives, un discours haineux envers plusieurs franges de la société française et des idées qui vont à l’encontre des fondements même de la république française.

L’imam algérien a été épinglé par les services de renseignements français dans une note incluant 25 prêches prononcés entre 2013 et 2015.

Me Nabil Boudi, l’avocat de l’imam, a saisi la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) pour annuler la décision d’expulsion, en invoquant le risque que son client subisse des tortures ou « traitements inhumains ou dégradants » s’il était renvoyé par les autorités françaises vers l’Algérie.