Catégories: AlgérieDirectLa une

Hirak du 1er Novembre : Suivez en direct les principaux événements

01/11/2019 12:58

Les Algériens s’apprêtent à manifester à travers le pays pour le 37e vendredi. Une date qui coïncide avec la célébration du 1er novembre 1954, symbolisant le déclenchement de la guerre d’indépendance de l’Algérie. Le principal enjeu de cette nouvelle journée de mobilisation sera de confirmer le retour en force du Hirak.

Ce 37e vendredi intervient alors que les préparatifs pour la prochaine élection présidentielle du 12 décembre se poursuivent. L'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a annoncé qu'elle était en passe d'examiner les dossiers des postulants à la candidature pour l’élection.

Principaux événements du Hirak du 1er Novembre 2019

11 h 57. Comme tous les vendredis, les accès à Alger sont filtrés par plusieurs barrages de police et de gendarmerie, ce qui provoque d’importants embouteillages.

12 h 20. Début des marches populaires du 37e vendredi à travers plusieurs wilayas, dont Alger.

12 h 35. Alger : les premiers manifestants défilent dans le centre-ville en attendant la fin de la prière hebdomadaire et l’arrivée d’autres manifestants. Ils dénoncent la « mascarade » des élections du 12 décembre. « Pas d’élections avec les bandes ». « Libérez les détenus », sont les principaux slogans de cette marche.

12 h 45. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian s'est exprimé sur la situation politique actuelle  dans un message de félicitation, à l’occasion de la célébration par l’Algérie du 65e anniversaire du déclenchement de la Révolution.  « Le seul souhait de la France aujourd’hui, c’est que les Algériens trouvent ensemble les chemins d’une transition démocratique. C’est en effet aux Algériens et à eux seuls qu’il revient de décider de leur avenir », a estimé le ministre français.

13 h 10. À Tizi-Ouzou, une foule impressionnante réclame la libération des détenus du hirak, et réitère son opposition aux élections dans les conditions actuelles.

13 h 09. Le président français Emmanuel Macron s'adresse aux Algériens à l'occasion du 1er novembre.

13 h 20 : Oran : imposante foule pour réclamer le changement radical du régime.

13 h 34 : La manifestation du 37e vendredi commence à Alger, après la fin de la grande prière du vendredi. Les manifestants scandent des slogans hostiles au vote et aux symboles du régime.

14 h 26 Bejaia : « Pour un État de droit. Non à la répression », a longuement scandé une foule nombreuse qui a manifesté ce vendredi pour notamment s’opposer à « la tenue d’un simulacre électoral en décembre ».

14 h 50 Des manifestations pacifiques se sont déroulent  aussi à Bouira , Mostaganem, Jijel, Oran, Bordj Bou Arreridj, Annaba, pour dire non aux élections dans les conditions actuelles.

15 h 23 Sidi Bel Abbès : la mobilisation a été intacte aujourd’hui. « Makach Intikhabat mâa el aissabat », a notamment scandé la foule qui réclame le respect des droits fondamentaux dont la liberté d’expression.

16 h 10 Alger : marée humaine pour ce 37e vendredi. Les manifestants disent non aux élections et réclament un changement radical du système.

Laisser un commentaire