Shérazade
13/08/2019 11:45

Algérie : Polémique suite au discours politique d'un imam pendant la prière de l'Aïd el-Kebir

Une vidéo, montrant un homme mécontent du discours purement politique de l'imam d'une mosquée de Constantine lors de la prière de l'Aïd el-Kebir, fait le tour du web et suscite l'indignation des Algériens, en ce contexte de révolution populaire qui secoue l'Algérie.

En effet, le 11 août, lors de la prière matinale du premier jour de l’Aïd el-Kebir, un imam a prononcé un discours politique, et a provoqué la colère de ses fidèles. Un trentenaire a exprimé haut et fors son mécontentement et quitté la mosquée.

Les citoyens dénoncent des prêches politiques

Ainsi, sur cet enregistrement vidéo qui a largement circulé sur les réseaux sociaux, on voit un homme crier « vous n’avez pas le droit de faire de la politique dans une mosquée. Nous sommes là pour faire la prière de l’Aïd el-Kebir avant de sacrifier nos moutons, pas pour écouter un discours politique ».

Quelques fidèles essayent de calmer le jeune homme, mais ce dernier semble bien déterminé. « La mosquée n’appartient pas à l’imam. Cela fait plus d’une vingtaine de vendredi que les citoyens militent pour obtenir gain de cause. Ils n’ont pas voulu rejoindre cette cause, et aujourd’hui, ils viennent utiliser les mosquées pour leurs intérêts personnels », a-t-il continué à crier.

Furieux, le trentenaire poursuit : « On a vécu 20 ans sous le règne de Bouteflika, avec ces mêmes outils et méthodes d’infiltration et là, ils veulent remettre ça à l’ordre du jour. On ne vous laissera pas faire. Ce mouvement de révolte populaire ne restera pas indifférent ». Sur ces derniers mots, le jeune homme s’est fait escorter jusqu’à la porte de sortie afin que les autres fidèles puissent continuer la prière.

Des fidèles traitent un imam de « chiyat »

Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’un tel incident se produit. En effet, en mars, à Constantine, plusieurs fidèles s’étaient pris à l’imam pendant la prière du vendredi en le traitant de « chiyat (fr. vendu) ». Cette protestation avait provoqué un chaos avant que plusieurs personnes ne décident de sortir pour faire la prière à l’extérieur de la mosquée.

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus