Shérazade
02/09/2019 07:00

Algérie : Vers une baisse de 30 % des prix de l'automobile

Algérie - Le président de l'Association des concessionnaires automobiles multimarques (ACAM), Youcef Nebbache, a appelé le Premier ministre Noureddine Bedoui à lever le gel sur la loi de l’importation des véhicules d’occasion de moins de 5 ans. Selon le président de l’ACAM, « attendre la nouvelle loi de finances de 2020 est une perte de temps insignifiante. Surtout que la loi existe déjà ».

Ainsi, lors d’une interview accordée au journal arabophone Echorouk, le président de l’Association des concessionnaires automobiles a expliqué que « l’importation des véhicules d’occasion de moins de 5 ans se fera dans le respect total des lois. Comme cela a déjà été fait entre 2001 et 2006, après que le client ait formulé sa demande et qu’il ait payé les taxes ». Youcef Nebbache a annoncé que « l'importation des véhicules d’occasion avait, dans le passé, aidé à équilibrer le marché de l’automobile algérien ».

Une baisse de 30 % des prix des voitures

« … une baisse de 30 % des prix de l'automobile. »

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Selon lui, « la hausse des prix des véhicules, la pénurie des véhicules neufs sur le marché algérien ainsi que le manque de choix et la détérioration de la qualité des véhicules fabriqués en Algérie… Tous ces problèmes peuvent être réglés grâce à l’importation des véhicules d’occasions ». Le président d’ACAM prévoit « une baisse de 30 % des prix de l’automobile ».

Enfin, les ministères des Finances et du Commerce prévoient un passage obligé par voie bancaire. Cela permettrait le paiement des véhicules importés ainsi que des tarifs douaniers. Cela dit, les estimations tarifaires de l’importation pourraient être « hors prix ». C’est du moins ce que le président de l'ACAM redoute. Il est à rappeler que le ministre du Commerce Said Djellab avait rassuré les citoyens en affirmant que « tous les aspects allaient être étudiés, et cela de façon à ne pas altérer le pouvoir d'achat des citoyens afin de créer un marché automobile équilibré en Algérie ».

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus