Kabylie : des dizaines de milliers de manifestants dans la rue

La communauté universitaire et le personnel de l'Education ont manifesté séparément à Tizi Ouzou, en Kabylie pour dire non au système
Grande marche des enseignants à Tizi Ouzou, en Kabylie, à l'appel de six syndicats du secteur de l'Education

Dizaines de milliers de manifestants ont répondu à l’appel séparé à la marche lancée par la communauté universitaire de Tizi Ouzou et par six organisations syndicales du secteur de l’éducation.

Deux manifestations distinctes dont celle des syndicats CNAPESTE, UNPEF, SNTE, CELA, SATEF et SNAPEST qui s’est ébranlée du siège de la direction de l’éducation de Tizi Ouzou pour finir devant l’ancien siège de la mairie de la ville.

À noter que les syndicats de l’éducation ont appelé à cette marche pour dénoncer les dernières annonces du président Bouteflika en réponse au mouvement de dissidence citoyenne qui exige le départ du système.

Les manifestants exigent également « le respect de la souveraineté et de la volonté populaire » assurant que « le mouvement de dissidence citoyenne pacifique est le seul moyen de réaliser les revendications populaires » revendiquant « une période de transition avec de nouveaux visages acceptés par le peuple ».

De l’autre côté de la ville, devant le portail principal du campus Hesnaoua de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, c’est la communauté universitaire entre enseignants, étudiants et travailleurs, qui a démarré pour une autre marche à laquelle plusieurs corporations ont répondu favorablement, notamment celle des journalistes de la région de Kabylie.

Ce sont là aussi des milliers de manifestants qui arpentent les rues de Tizi Ouzou pour dire « non » au système politique. Cette manifestation ayant été initiée avant les dernières annonces de Bouteflika, les marcheurs ont vite fait de transformer leur revendication contre un cinquième mandat de Bouteflika en un « non contre la prolongation du quatrième mandat ».

Interrogés par ObservAlgérie, des étudiants ont assuré que cette marche vise à dire que « l’université de Tizi Ouzou se met, par son implication et son engagement, au service du peuple en mouvement pour apporter sa contribution, aussi bien en termes d’action que de réflexion pour concrétiser les aspirations du peuple algérien ».

Lire également : Report des élections présidentielles en Algérie : le peuple réagit (photos et vidéos)