Kabylie : les journalistes appellent à un rassemblement contre le système politique

© M. Guemrirène

Réunis à la maison de la presse de Tizi-Ouzou, des journalistes et correspondants ont appelé à un rassemblement pour le samedi 9 mars au niveau de la place de la Liberté de la presse de la ville afin de participer à la dynamique populaire de protestation contre le système politique, selon un communiqué rendu public, hier mercredi 6 mars.

Devant le mémorial des journalistes, situé à quelques dizaines de mètres du siège de la mairie de la ville, les journalistes de Tizi-Ouzou et ceux qui viendront se joindre à eux diront « oui à une presse libre et libérée de toute censure, chantage et contrainte, basta à la propagande et la manipulation, oui pour un changement radical du système, et pour le respect de la voix du peuple » indique le communiqué.

Initié par le Collectif des journalistes de Tizi-Ouzou, le rassemblement de samedi sera également une occasion pour les journalistes de crier : « halte à la confiscation de la liberté de la presse et de la voix du peuple, halte au détournement de la marche du peuple vers sa libération effective, halte à la propagande et la manipulation, halte au harcèlement des journalistes, solidarité avec nos confrères victimes de pratiques dictatoriales », précise la même source.

Les journalistes rédacteurs du communiqué n’ont pas manqué d’exprimer leur soutien au peuple qui lutte à travers les manifestations populaires depuis le 22 février et dans les quatre coins du pays.

« Étant conscients également que notre mission, en tant que journalistes, repose sur un principe universel, à savoir celui d’informer librement et en toute responsabilité et, par-dessus tout, étant partie intégrante de ce peuple en lutte, nous journalistes, nous ne pouvons rester en marge de cette dynamique citoyenne de dimension nationale et à grande portée historique », ont-ils affirmé.

Lire aussi : Algérie – Nouvelle mobilisation des avocats pour soutenir le peuple