Photo montage : Image de Karim Tabbou avec inscription "Article 75"

Algérie : Voici la peine qu'encourt l'opposant Karim Tabbou

Algérie - Le coordinateur de l'UDS, Karim Tabbou encourt la peine de dix ans de prison. Placé en détention provisoire jeudi 12 septembre par le procureur près le tribunal de Kolea, le responsable politique est accusé de participer à une entreprise de démoralisation de l'armée.

Ce chef d'inculpation relève de l'article 75 du Code pénal algérien. Cet article est on ne peut plus clair sur la peine qu'encourt l'auteur de ce genre de crimes. Il risque une peine de prison ferme allant de cinq à dix années.

« Il est puni de la réclusion à temps, de cinq à dix ans, quiconque, en temps de paix, a participé en connaissance de cause à une entreprise de démoralisation de l’armée, ayant pour objet de nuire à la défense nationale », stipule l'article 75 du Code pénal.

Pour rappel, les agents de sécurité en civil ont interpellé Karim Tabbou mercredi 11 septembre, en début d'après-midi, à son domicile sis à Douera (Alger). Son arrestation a fait réagir plusieurs acteurs politiques qui ont dénoncé un « kidnapping » et « une prise d'otage ». Aussi, le procureur de Kolea, après l'avoir auditionné, l'a placé jeudi en détention provisoire pour entreprise de démoralisation de l'armée.

Lire aussi : La date du procès de Saïd Bouteflika et des généraux Toufik, Tartag et Nezzar fixée

Un commentaire

  1. Ping : Algérie : Karim Tabbou risque une lourde peine de prison - Africa Top Media

Laisser un commentaire