Pica Ouazi
09/10/2019 17:52

La loi des hydrocarbures « insuffisante pour relancer l’économie algérienne »

Le cabinet britannique Oxford Institute for Energy Studies s’est exprimé sur la nouvelle loi algérienne des hydrocarbures dans un rapport sur l’État et les perspectives du secteur gazier dans notre pays.

Le cabinet considère cette nouvelle loi comme positive dans l’absolu, mais ne serait pas suffisante pour relancer l’investissement dans le secteur. Les experts britanniques soulèvent beaucoup de blocages qui ralentissent les affaires en Algérie. Ils pointent du doigt la « lourdeur du système administratif bureaucratique qui retarde considérablement tous les processus de délivrance de permis d’approbation permettant de développer et de mettre en œuvre des projets ».

Ainsi les Anglais, qui sont bien implantés en Algérie dans le domaine des hydrocarbures, estiment que l'amélioration de l’attractivité du domaine, même si elle passe inéluctablement par une nouvelle loi sur les hydrocarbures, doit aussi passer par des réformes administratives profondes et un assouplissement des mesures relatives aux taxes douanières.

Le cabinet a dressé des perspectives peu reluisantes pour le secteur gazier algérien. Il souligne que ce dernier fait face à plusieurs défis, et révèle que face à la demande croissante, la production algérienne est en stagnation et ajoute que les quantités réservées à l’exportation sont en déclin à cause de la consommation interne qui a flambé.

Le cabinet britannique constate que malgré la prise de conscience de ce problème par les décideurs algériens, « la volatilité politique continue de saper la politique énergétique en Algérie ». Le cabinet conclut que l’instabilité politique en Algérie fait que le secteur subisse l’improvisation des décideurs.

Il faut signaler que la loi sur les hydrocarbures a été très critiquée de la part des experts économiques algériens, qui l’ont qualifié de bradage de la souveraineté nationale.

Lire aussi : Crise politique en Algérie : Sonatrach continue ses négociations avec les partenaires étrangers

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus