Algérie – Confidentiel: Ahmed Ouyahia dirige une « commission secrète » pour les présidentielles

Photo archive Algérie: Ahmed Ouyahia
Photo archive Algérie: Ahmed Ouyahia

La présidence a installé une commission spéciale au sein du cabinet d’Ahmed Ouyahia. Cette cellule devrait étudier une éventuelle révision  de la constitution, ainsi  que la création d’un poste de Vice-président de la République.

ObservAlgérie a appris, de sources concordantes, qu’une commission spéciale a été installée de manière confidentielle, au niveau du cabinet du Premier ministre, Ahmed Ouyahia.

Les partis politiques ont tous évoqué les vertus du dialogue, de la concertation mais surtout du consensus national et de la continuité au point d’en inspirer la présidence. En effet, Le président de la République, Abdelazziz Bouteflika a mis en place une commission secrète pour étudier les propositions d’Abderazzak Mokri, concernant le report de la présidentielle. Mais aussi celle d’Amar Ghoul, portant sur l’organisation d’une conférence pour un consensus national sous le haut patronage du président de la République.

Une commission spéciale installée au niveau du cabinet du Premier ministre

Cela expliquerait la négligence qu’a montré Ahmed Ouyahia envers le Rassemblement National Démocratique (RND) lors des sénatoriales. En effet, n’ayant décroché que 11 sièges, le RND a perdu sept sénateurs par rapport au précédent renouvellement partiel du Sénat. Ahmed Ouyahia aurait donc été trop occupé à collaborer avec cette commission secrète afin de trouver la bonne combinaison pour les présidentielles de 2019 et de bénéficier d’un poste plus important que celui de Premier Ministre.

La mission de cette cellule, présidée par Abdelazziz Bouteflika et dirigée par son premier ministre, serait de se pencher sur le projet de la révision constitutionnelle, ainsi que sur un point bien particulier: la création d’un nouveau poste de « Vice-Président » de la République.