Algérie : Saïd Bouteflika serait hospitalisé en France

Saïd Bouteflika, frère du Président de la République algérienne

Said Bouteflika serait hospitalisé en France. Le frère cadet et conseiller du Président de la République algérienne, qui a acquis une influence considérable au fil des ans, « serait gravement atteint du cancer du pancréas. Sa disparition de la scène politique s’expliquerait par un traitement de chimiothérapie qu’il suivrait actuellement en France ».

La disparition mystérieuse de Saïd Bouteflika aurait été remarquée depuis quelques semaines. En effet, le cadet de la fratrie s’était déjà fait discret aux funérailles de Mourad Medelci, l’ancien président du Conseil Constitutionnel. Une foule immense était présente à l’enterrement, et on y avait vu des ministres, d’anciens dirigeants et des personnalités politiques importantes, dont Nacer Bouteflika, frère du Président de la République. Quant à Saïd Bouteflika, malade, il était resté en retrait, loin des regards et des caméras.

Mercredi dernier, le général-major Abdelmalek Guenaizia, ancien ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale, a été inhumé au cimetière de Sidi-Yahia, à Alger. Là aussi, plusieurs personnalités étaient présentes. On note d’ailleurs la présence de l’ancien président de l’Assemblée populaire nationale Saïd Bouhadja, de l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal, ainsi que de Nacer Bouteflika.

Said Bouteflika hospitalisé à Grenoble (France)

Selon des sources concordantes, « Saïd Bouteflika aurait eu un cancer du pancréas diagnostiqué à un état assez avancé. Il serait actuellement hospitalisé à Grenoble (au sud-est de la France), où un traitement de chimiothérapie lui serait administré ».

D’après ces sources, « l’avion médicalisé de Bouteflika qui a été repéré en train de survoler la frontière franco-suisse, un vendredi 18 janvier, pour atterrir dans la ville française, Grenoble, ne transportait pas le Chef de l’État, mais plutôt son frère cadet. […] Saïd Bouteflika est désormais hospitalisé pour un cancer, qui le [pousserait] à ralentir ses activités ».