Ouyahia demande aux algériens 5 autres années ! (VIDÉO)

Opinion. L’ancien chef du gouvernement à trois reprises depuis 1995 et nouveau premier ministre successeur de Abdelmadjid Tebboune, secrétaire général du Rassemblement National Démocratique (RND), Ahmed Ouyahia au pouvoir depuis plus de 30 ans, tente de rassurer les algériens lors de son grand oral devant les députés acquis à sa cause dans leur écrasante majorité et demande cinq autres années aux algériens à l’occasion de la présentation du plan d’action du gouvernement à l’Assemblée populaire nationale (APN), hier dimanche 17 septembre 2017.

Dans son plaidoirie pour défendre l’option de la planche à billets, Ahmed Ouyahia contredit les experts qui mettent en garde contre les risques inflationnistes de l’option adoptée par le nouveau gouvernement en rappelant que le dinar a perdu entre 25 et 30% de sa valeur depuis le début de la crise et ce «à cause des pertes des fonds des réserves de changes, fondues de moitié depuis 2014» a t-il dit.

Le premier homme du deuxième parti d’allégeance au chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika, brosse un tableau inquiétant devant les députés, dans un bilan chaotique de la gestion du pays par les exécutifs qui se sont suivis depuis plus de 20 ans, sans pour autant l’assumer.

Ahmed Ouyahia demande aux algériens cinq ans, dans une phrase qui devait les rassurer  «Pour rassurer le citoyen algérien lambda, l’endettement non-conventionnel ne durera que cinq ans» a t-il dit (Voir vidéo ci-dessous). Au moment que des activistes demandent l’activation de l’article 102 afin de destituer Abdelaziz Bouteflika pour vacance du pouvoir et d’autres font appelle à l’armée pour intervenir, Ahmed Ouyahia et les tenants du pouvoir algérien ne semble pas inquiétés par la pression populaire ni celle de la situation socio-économique du pays et aucun projet d’une transition politique et économique n’est prévu pour les années à venir.