Révélations exclusives: Bouteflika prépare un nouveau régime politique

Abdelaziz Bouteflika prépare une «transition politique souple et pacifique» a appris ObservAlgerie de sources se disant bien informées. La présidence serait en préparation d’une mutation en amant et en aval du régime politique de la république algérienne. Les mêmes sources révèlent «une révision constitutionnelle imminente».

Abdelaziz Bouteflika qui a instauré la limitation des mandats présidentiels à deux, dans la dernière révision constitutionnelle après l’avoir lui même supprimé pour pouvoir briguer un troisième mandat, serait dans la même démarche avec les pouvoirs élargis du président de la république.

Une deuxième république algérienne ?

Selon nos sources, le chef de l’Etat aurait «décidé de revoir les prérogatives constitutionnelles du président de la république».  Abdelaziz Bouteflika voudrait, selon nos sources, redéfinir le régime politique de la république algérienne. Un régime qu’il a lui même passé de semi-présidentiel à «ultra-présidentiel», en concentrant tous les pouvoirs entre les mains du président, grâce aux multiples révisions constitutionnelles, depuis son accession au pouvoir en 1999.

Même si c’est peu probable, nos sources parlent d’une révision constitutionnelle avant la présidentielle de 2019. Cette dernière devrait être reportée pour permettre des élections législatives anticipées, comme nous l’avons rapporté en exclusivité dans nos précédentes éditions.

D’autres changements majeurs seront apportés à la constitution algérienne. La loi fondamentale  permettra de nouveaux droits civiques, allant jusqu’à permettre aux citoyens algériens de saisir le conseil constitutionnel.

Un gouvernement d’Union nationale

Cinquième mandat improbable. La «continuité» de Bouteflika sera assurée par le report de la présidentielle en passant par des changements profonds de la république. Un gouvernement d’union nationale sera mis en place dans cette période de «transition».