Algérie: Un haut gradé de la police soupçonné dans une affaire de trafic de drogue

Hauts gradés police algérienne
Hauts gradés police algérienne

L’affaire de la tentative d’introduction de 701 KG de Cocaïne en Algérie, saisis au port d’Oran, le 29 mai dernier, continue à livrer ses secrets. En effet, un ex-haut responsable de la police nationale, ex-chef de la sûreté de la wilaya d’Alger, portant les initiales  N.B est poursuivi en justice.

Limogé après quelques jours de l’installation du nouveau Directeur Général de la Sûreté Nationale (DGSN), Mustapha Lahbiri, successeur de Abdelghani Hamel. L’ex numéro un de la sûreté de la wilaya d’Alger, est poursuivis dans l’affaire de narcotrafic dite d’El Bouchi. Le mis en cause est soupçonné par la chambre d’accusation près la cour de justice d’Alger, de lien direct avec Kamel Chikhi, principal accusé dans l’affaire de tentative de 701 KG de cocaïne dans un conteneur de viande congelée en provenance du Brésil, saisis dans le port d’Oran, a rapporté le quotidien francophone El Watan.

L’ex-chef de la sûreté de la wilaya d’Alger, M. N.B a fait objet d’une Interdiction de sortie du territoire national (ISTN) émise par le parquet y a quelques jours. Il vient grossir la liste de plusieurs hauts responsables et cadres de l’Etat Algériens mis en cause dans cette affaire de trafic de drogue.

Il est à rappeler que le fils du général-major Abdelghani Hamel a été entendu en tant que témoin dans le cadre de ladite affaire par le juge de la 9e chambre du pôle pénal spécialisé du tribunal de Sidi M’Hamed, à Alger. Le concerné a été auditionné sur son activité commerciale concernant des chambres froides qu’il possède au niveau du port d’Oran, chambres dans lesquelles devaient être entreposées des viandes importées par le dénommé Kamel Chikhi dit « le boucher », principal accusé dans ladite affaire des 701 kilogrammes de Cocaïne.